Une réponse ministérielle qui laisse pantois et désarmé. Oui mais non!

A la lecture de ce courrier type en réponse au courrier que nous lui avons adressé avec six autres associations

nous constatons que le ministre n’a pas dû le lire. Ce qui nous laisse un goût amer. Très amer .

Même si ce courrier a bien été traité par la Direction Générale de la Santé ( la réouverture des kinésithérapeutes demandée par beaucoup de patients a sans doute été déclenchée plus rapidement grâce à cette lettre ) le ministre n’en a pas connaissance.

Et c’est bien dommage mais surtout dommageable pour les malades.

Et même si nous comprenons que son temps est très pris, sa demande incessante pour les malades chroniques de continuer à se faire soigner tombe à plat pour les fibromyalgiques qui ne le peuvent pas.

Nous proposons pourtant un ensemble de mesures rapides à mettre en place, suite à vos demandes .

Après reflexion, nous avons décidé ensemble que ce courrier ne pouvait pas avoir de suites.

Nous avons par conséquent continué notre démarche et nous vous proposons un second courrier que nous avons adressé à l’ensemble des députés et sénateurs des secteurs concernés par les associations représentées ici ainsi qu’aux membres de l’ancienne commission parlementaire.

Vous pouvez très bien vous saisir de ces deux courriers et les envoyer vous même aux personnes susceptibles de nous aider. De vous aider .

Avant Covid19, après Covid. Mais toujours des malades fibromyalgiques en grande attente. De soulagement, de reconnaissance, de recherche . Juste un plus mal aujourd’hui du fait du confinement. Même très mal.

https://drive.google.com/file/d/1rjsVYKGHnO1l0jo0I9fr5gNpSNPzroTZ/view?usp=drivesdk

https://drive.google.com/file/d/1rqqKy5F8S0d3LIx2qWX21f6a1MSHWZHq/view?usp=drivesdk

Random Posts

  • Mdph : courrier support de l’association

    Nous vous proposons ci-joint un modèle de courrier qui pourrait être utilisé dans le cadre d’une demande à la Maison […]

  • La Mépronizine, un somnifère dangereux ?

    En tout cas l’AFSSAPS décide de demander son utilisation avec précaution. Et dire qu’il est encore proposé à des personnes […]

  • Et la douleur ?

    On va y arriver …peut être ! Gageons que les prochains mois seront porteurs de bonnes nouvelles pour le soulagement […]

  • Errance et déshérence médicale.

    Régulièrement, nous évoquons cette déplorable situation qui ne s’améliore pas vraiment, même si la reconnaissance de la maladie intervient aujourd’hui […]