Parcours De Soin

Nouveau parcours de santé pour la douleur chronique. La fibromyalgie est incluse dans la démarche.

Le nouveau parcours de santé de la HAS met l’accent sur la reconnaissance de la douleur chronique et l’évaluation régulière de la douleur, afin de permettre une prise en charge personnalisée et coordonnée. La HAS recommande ainsi une évaluation systématique de la douleur chronique chez toute personne qui consulte pour des douleurs persistantes, avec une attention particulière pour les personnes les plus vulnérables (personnes âgées, personnes en situation de précarité, etc.). L’évaluation de la douleur doit prendre en compte l’intensité de la douleur, sa durée, son retentissement sur la vie quotidienne, ainsi que les traitements déjà essayés.

La HAS insiste également sur l’importance d’une prise en charge globale de la douleur chronique, en prenant en compte les dimensions physiques, psychologiques et sociales de la douleur. Ainsi, la prise en charge doit intégrer des traitements non pharmacologiques, tels que la physiothérapie, la psychothérapie, l’acupuncture, etc. La HAS recommande également la mise en place de programmes d’éducation thérapeutique pour aider les personnes atteintes de douleur chronique à mieux comprendre leur douleur et à acquérir des compétences pour mieux gérer leur douleur au quotidien.

Un douloureux chemin ou l'effort est constant
Image par Silvia de Pixabay

Enfin, la HAS insiste sur la nécessité d’une coordination entre les différents professionnels de santé impliqués dans la prise en charge de la douleur chronique, notamment grâce à la mise en place de réseaux de santé dédiés à la douleur chronique. Ces réseaux permettent une prise en charge personnalisée et coordonnée de la douleur chronique, en favorisant la communication entre les différents professionnels de santé et en assurant une continuité de la prise en charge.

Les recommandations de la SFETD rejoignent en grande partie celles de la HAS. La SFETD insiste également sur l’importance de la prise en charge globale et personnalisée de la douleur chronique, en prenant en compte les dimensions physiques, psychologiques et sociales de la douleur. La SFETD recommande également l’utilisation de traitements non pharmacologiques, tels que la physiothérapie, la psychothérapie, l’acupuncture, etc. La SFETD insiste également sur l’importance d’une formation adéquate des professionnels de santé à la douleur chronique, pour améliorer la prise en charge de la douleur chronique.

En résumé, le nouveau parcours de santé de la HAS pour la prise en charge de la douleur chronique met l’accent sur la reconnaissance de la douleur chronique et l’évaluation régulière de la douleur, ainsi que sur l’importance d’une prise en charge personnalisée et coordonnée, en prenant en compte les dimensions physiques, psychologiques et sociales de la douleur. Les recommandations de la SFETD rejoignent en grande partie celles de la HAS, en insistant également sur l’utilisation de traitements non pharmacologiques et sur la formation adéquate des professionnels de santé à la douleur chronique.

Références