xérostomie

Médicaments susceptibles de causer la xérostomie

Classe Agents
Analgésiques narcotiques . . . . . . . . . . .Codéine, mépéridine, morphine, oxycodome, etc.
Antiarythmiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Disopyramide
Anticholinergiques . . . . . . . . . . . . . . . . .Benzotropine, bipéridène, procyclidine, trihexyphénidyle, etc.
Anticonvulsants . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Carbamazépine, lamotrigine, gabapentine, phénobarbital, phénytoïne
Antidépresseurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Amitryptiline, imipramine, désipramine, trazodome, phénelzine,
fluvoxamine, paroxétine, etc.
Antidiarrhéiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Diphénoxylate, lopéramide
Anti-inflammatoires non stéroïdiens . . .Diclofénac, étodolac, ibuprofène, kétoprofène, piroxicam
Antihistaminiques . . . . . . . . . . . . . . . . . .Hydroxyzine, diphenhydramine, etc.
Antihypertenseurs . . . . . . . . . . . . . . . . .Captopril, clonidine, prazosine, térazonine, énalapril, etc.
Antispamodiques . . . . . . . . . . . . . . . . . .Dicyclomine, cyclobenzaprine, etc.
Antipsychotiques . . . . . . . . . . . . . . . . . .Méthotriméprazine, thioridazine, péricyazine, loxapine, etc.
Benzodiazépines . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Diazépan, Lorazépam, etc.
Bloquants des canaux calciques . . . . . .Nifédipine, diltiazem, verapamil
Bronchodilatateurs . . . . . . . . . . . . . . . . .Ipratropium, salbutamol
Décongestionnants . . . . . . . . . . . . . . . . .Pseudoéphédrine
Diurétiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Acétazolamide, furosémide, hydrochlorothiazide
Relaxants musculaires . . . . . . . . . . . . . .Cyclobenzaprine, baclofène, orphénadrine
Stabilisateurs de l’humeur . . . . . . . . . . .Lithium

4 réflexions sur “xérostomie

  • mardi 31 mars 2015 à 13 h 12 min
    Permalien

    suite à la prise d’antibiotiques prescrits par mon docteur “amoxicilline 1g”, j’ai la langue très sensible, rouge, impossible de boire du chaud, le piquant me brule,
    Jamais je ne prends d’antibiotiques c’est rageant de savoir que cela est un effet secondaire, et fort désagréable : la nuit je me réveille avec la bouche très très sèche, c’est horrible.

    • mardi 31 mars 2015 à 19 h 13 min
      Permalien

      Bonjour, Yann. Effectivement, c’est non seulement rageant mais aussi problématique.

      Les médecins semblent considérer ces effets secondaires comme des maux nécessaires.

      Cordialement,

Laisser un commentaire