La douleur chronique est complexe.

“La douleur chronique reste très complexe, même une belle combinaison de molécules ne fonctionne pas toujours”.

C’est le constat de Manon Choinière, chercheuse au Centre hospitalier de l’Université de Montréal.

http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2010/11/12/gestion-mal

Enfin une vraie reconnaissance de la douleur pour les malades.

Ce que nous visons c’est rendre cette douleur plus visible, aussi visible que le cancer du sein si c’est possible”.

Enfin !

Random Posts