Médicament générique ou non substituable : le mdécin doit préciser au cas par cas.

qimono / Pixabay

Le médecin doit préciser au cas par cas s’il souhaite que son patient utilise un médicament princeps, non substituable par un médicament .

 

C’est un coup d’arrêt effectif et efficace au libre choix du médecin pour sa prescription et celui du malade pour sa santé.

A moins de trouver un médecin très à l’écoute et aux arguments convaincants.

 

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12697?xtor=EPR-100

 

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000037042972&fastReqId=544421830&fastPos=1²