Médicament générique ou non substituable : le mdécin doit préciser au cas par cas.

qimono / Pixabay

Le médecin doit préciser au cas par cas s’il souhaite que son patient utilise un médicament princeps, non substituable par un médicament générique.

 

C’est un coup d’arrêt effectif et efficace au libre choix du médecin pour sa prescription et celui du malade pour sa santé.

A moins de trouver un médecin très à l’écoute et aux arguments convaincants.

 

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12697?xtor=EPR-100

 

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000037042972&fastReqId=544421830&fastPos=1²