Aller à…
RSS Feed

la borréliose de Lyme

A jour au 23 novembre 2014.

Nous avons cru l’espace d’un instant que nous avancions.

Pourtant les sempiternelles réponses de la ministre ainsi que de la précédente concernant la fibromyalgie aurait du refréner notre enthousiasme.

Au détour de la question de Mme Delphine Bataille sénatrice, nous apprenons

“C’est pourquoi, la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes a saisi le haut conseil de la santé publique (HCSP) pour qu’il actualise l’état des connaissances sur l’épidémiologie, les techniques de diagnostic et les orientations de traitement de cette affection ainsi que les axes de recherche éventuels. Ces travaux devraient être rendus publics prochainement. Il est également envisagé de renforcer la communication et l’information en direction du grand public pour lutter contre cette maladie.”

Le texte complet à lire ici.

Mais en revenant sur cette page, afin donc de la compléter par cette réponse, quelle ne fut pas notre surprise ! En 2013 nous avions déjà la même réponse !

Voici ce que nous avions rédigé :

 

Du nouveau dans cette maladie, en tout cas on va enquêter ! Le Haut Conseil de la Santé publique rien que ça !

 

Si nous vous informons sur cette maladie, c’est que certains symptômes dues à cette maladie sont identiques à ceux de la fibromyalgie.

Nous sommes convaincus que certains malades en sont atteint sans être diagnostiqués correctement.

 

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ130305133&idtable=q271084|q270352|q269995|q270034|q269639|q269665|q269369|q269394|q269505|q268771&ct=7_14_15_16_17_23_24_25_26_30_32&rch=qb&de=20131026&au=20131108&dp=1+an&radio=deau&date=dateJORep&aff=ar&tri=dd&off=90&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn

 

Situation des malades atteints de la borréliose de

Question écrite n° 05133 de M. Alain Fauconnier (Aveyron – SOC)

publiée dans le JO Sénat du 07/03/2013 – page 733

M. Alain Fauconnier remercie Mme la ministre des affaires sociales et de la santé pour sa réponse à sa question n° 02868 relative au développement de la maladie de Lyme, publiée dans le JO Sénat du 20 décembre 2012. Mais il lui semble nécessaire d’attirer à nouveau son attention sur cette grave pathologie, prétendument « rare », qui, en fait, est toujours mal diagnostiquée, selon l’association Lyme sans frontières, qui soutient ceux qui, de plus en plus nombreux, en sont atteints. Malgré les efforts déployés pour la combattre par un certain nombre d’infectiologues, au premier rang desquels le professeur Montagnier, il semble en effet qu’une certaine errance thérapeutique, fort coûteuse à la sécurité sociale et malheureusement sans effet sur les patients, soit toujours d’actualité en la matière, en partie parce que les autorités sanitaires refusent de prendre en compte les savoirs techniques des médecins de terrain confrontés à cette pathologie endémique. Ainsi l’ouverture d’une commission sur la maladie de Lyme, si louable soit-elle, ne saurait, d’une part, compenser la fermeture du laboratoire d’analyses médicales Schaller de Strasbourg et, d’autre part, vaincre les réticences de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé pour chercher des solutions à ce problème. C’est pourquoi il lui demande si son administration compte aller « plus loin » dans la lutte contre la borréliose de Lyme.

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 31/10/2013 – page 3146

La symptomatologie, le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme sont bien documentés en cas de morsure récente. Par contre en cas de morsure ancienne et devant des symptômes non spécifiques, les attitudes diagnostiques et thérapeutiques ainsi que les aspects nosologiques méritent d’être reprécisés. Ainsi, dans le contexte de controverse actuel, la ministre des affaires sociales et de la santé a saisi le haut conseil de la santé publique (HCSP) pour obtenir un état actualisé des connaissances sur l’épidémiologie, les techniques diagnostiques et les orientations de traitement de cette affection ainsi que les axes de recherche éventuels.

 

 

A jour le 09 novembre 2013

Pendant ce temps se joue un procès médiatique, dont pourtant, en dehors de l’Alsace  ou de rue89,personne ne parle, d’ou les affirmations d’une omerta sur le sujet, par crainte des pouvoirs publics de devoir faire face sans moyens à une véritable épidémie ?

 

En tout cas ces deux personnes sont condamnées, et lourdement, sans qu’un malade se soit dit mal soigné…

 

Nous nous intéressons à cette maladie par la force des choses, puisque beaucoup des symptômes peuvent rappeler ceux de la fibromyalgie….

Des explications ici.Et la.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AVERTISSEMENT

NOUS NE SOMMES PAS MEDECINS.

LES INFORMATIONS CONTENUES SUR CET ESPACE LE SONT POUR VOUS APPORTER DES INFORMATIONS. AUCUNE PROPOSITION NE DOIT ETRE FAITE POUR VOUS GUERIR OU VOUS SOULAGER SANS L'AVIS DU CORPS MEDICAL. RAPPROCHEZ VOUS DE VOTRE MEDECIN TRAITANT POUR TOUTE QUESTION MEDICALE VOUS CONCERNANT.

LES AVIS EMIS SUR CE SITE N'ENGAGENT QUE LEURS AUTEURS.

RESPONSABLE EDITORIAL - BRUNO DELFERRIERE - Association FIBROMYALGIES.FR - Maison des arts et de la vie associative - Parc des loisirs Roger-Menu - 51200 EPERNAY

06 80 10 82 85

Courriel : fibromyalgies.fr@gmail.com

TOUS LES COMMENTAIRES SUR CE SITE SONT MODERES. NOUS VOUS INFORMONS ENFIN QUE CE SITE N'UTILISE PAS DE COOKIE

css.php
Translate »
Popups Powered By : XYZScripts.com