Question de députés

Questions trop peu élaborées de Monsieur Olivier Dassault et Madame Lise Magnier.

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-23055QE.htm

15ème législature


Question N° 23055de M. Olivier Dassault (Les Républicains – Oise )Question écriteMinistère interrogé > Solidarités et santéMinistère attributaire > Solidarités et santé 

Rubrique > maladies

Titre > FibromyalgieQuestion publiée au JO le : 24/09/2019 page : 8249

Texte de la question

M. Olivier Dassault attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la reconnaissance de la fibromyalgie. Bien que l’OMS ait reconnu cette maladie, la fibromyalgie ne l’est pas officiellement en France. Pourtant, des avancées existent telles que l’article d’explication de la fibromyalgie mis en ligne sur le site de Ameli.fr ou encore l’inscription par la HAS dans son programme de travail, même si les associations de malades attendent toujours les recommandations initialement programmées pour la fin 2018. Outre la reconnaissance de la fibromyalgie comme maladie, ceux qui en souffrent sollicitent son inscription au titre des ALD 31, davantage de formation pour le personnel médical, de moyens et de places dans les centres antidouleur. Il lui demande donc à quelle échéance la reconnaissance de la fibromyalgie est envisagée

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-23054QE.htm

15ème législature


Question N° 23054de Mme Lise Magnier (UDI et Indépendants – Marne )Question écriteMinistère interrogé > Solidarités et santéMinistère attributaire > Solidarités et santé 

Rubrique > maladies

Titre > FibromyalgieQuestion publiée au JO le : 24/09/2019 page : 8248

Texte de la question

Mme Lise Magnier attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la reconnaissance de la fibromyalgie. Cette maladie, reconnue par l’Organisation mondiale de la santé, ne l’est pas pour les autorités françaises. Progressivement, des avancées attestent malgré tout de la volonté de la France avec un article d’explication sur le site internet de la sécurité sociale en 2017. Cependant, avec la lenteur des procédures pour la reconnaissance de cette maladie, aucune prise en charge sérieuse n’est pas possible par le corps médical. Cette absence de prise en charge pousse parfois les patients, dont la souffrance est immense, au pire. Un groupe de travail de la Haute autorité de santé doit annoncer des recommandations concernant la prise en charge des patients atteints de douleurs chroniques depuis 2018. Aussi, elle lui demande quand ces recommandations seront rendues publiques et ce qu’elle compte faire pour accélérer la reconnaissance de cette maladie.

Random Posts