Question du député Stéphane Peu

La fibromyalgie continue à être présente dans l’hémicycle. Voici la question de ce député. Et même si elle arrive un peu tardivement puisque le calendrier de publication de l’expertise collective de l’Inserm parait fixé, il est intéressant de constater que nos élus sont toujours alertés par les malades ou les associations. Et prennent le taureau par les cornes.

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-21799QE.htm

Question écrite n° 21799 de M. Stéphane Peu

Rubrique :maladies Titre :Pour une reconnaissance et une prise en charge de la fibromyalgie

M. Stéphane Peu attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la reconnaissance et la prise en charge thérapeutique de la fibromyalgie. Concernant entre 2 % et 5 % de la population française, majoritairement des femmes, le traitement de cette pathologie demeure à ce jour insuffisant. Malgré une reconnaissance officielle de cette maladie par l’organisation mondiale de la santé et par le Parlement européen, la France reste le seul pays à ne pas reconnaître cette maladie et de ce fait, ne fait l’objet d’aucune reconnaissance par la CPAM. La prévention, le dépistage et la prise en charge de la fibromyalgie nécessitent une mobilisation politique sérieuse. Par ailleurs, le traitement différencié de cette pathologie sur le plan national entraîne des inégalités de prise en charge et une rupture du principe d’égalité de traitement devant la maladie. Le rapport de l’expertise collective engagé par l’INSERM en 2015 dont les résultats devaient être publiés en mars 2019 est toujours attendu. Les délais d’obtention des résultats de cette expertise sont incompréhensibles pour les malades souffrant depuis des dizaines d’années ainsi que pour les enfants atteints qui attendent des mesures réelles de reconnaissance et de prise en charge thérapeutique. Ainsi, il convient de publier au plus vite le rapport de cette étude afin de permettre un éclairage scientifique sur cette pathologie en vue d’aboutir à la mise en place de mesures adaptées. Il lui demande donc l’état d’avancement de l’expertise collective de l’INSERM sur la fibromyalgie lancée en 2015.

Random Posts

Laisser un commentaire