Deux mots magnifiques


Deux Mots magnifiques.

Que serait-ce une vie sans espoir ;

Qu’un très long combat dans le noir.

L’Espoir,

Il faut déjà y croire et le vouloir.

Dès le début il a été là dans notre vie.

Nous sommes nés de l’espoir entre deux êtres réunis.

Dès le départ, nous avons dû lutter.

Chaque combat de la vie, grâce à lui nous avons pu avancer.

Nous traversons les années.

Malgré les difficultés, toujours les garder en soi.

Se relever et avancer la tête haute, vers d’autres combats.

Car quand il y a de la vie, il y a toujours l’espoir, et on y croit.

C’est très dur, ce n’est pas toujours rose, il y a des pleurs.

Mais il ne faut pas rester dans le malheur.

Penser qu’il y a pire que nous.

Combattre ce désespoir qui veut rentrer en nous.

Toujours espérer que la guérison est au bout.

Penser que le bonheur est nous.

Croire surtout dans cette lumière qu’est l’espoir.

Et toujours combattre pour toujours y croire.

Car la vie est un éternel combat.

Chaque minute, chaque instant.

On doit le vouloir vraiment.

Y consacrer tous nos moments.

La vie vaut la peine que l’on se batte pour elle.

Malgré sa dureté,

Malgré ses difficultés.

Pour ceux qui ne l’ont plus, on doit lui être fidèle.

Parfois, c’est vrai les douleurs sont si douloureuses.

Parfois tant de choses, nous rendent si malheureuses.

Ces nuits, sans sommeil, ses absences, cet isolement,

Alors on se dit, à quoi bon vraiment ?

Mais ne devrait-on pas plutôt revoir le film de notre vie ?

Ce que nous avons pu faire de bien jusqu’ici ?

Malgré tous ces murs, ces pierres sur notre chemin ;

N’avons-nous pas bien combattu ? Alors pourquoi ne pas continuer demain ?

Nous ne sommes pas seuls, crions nos envies.

Crions, ce que nous désirons changer dans nos vies.

Oui elle est là, elles sont là, mais une chose est en nous.

L’espoir de vouloir vivre, d’être enfin bien en nous.

Ne la et ne les laissons pas gagner notre combat, vers un monde meilleur.

Ne laissons pas les gens avec leurs préjugés sur nos vies, nos maladies.

Battons-nous, tous ensemble pour qu’enfin reste dans tous nos cœurs.

Cet espoir de pouvoir malgré tout vivre mieux avec ses maladies, aujourd’hui.

Ecoutons-nous, entendons-nous entre nous, pour que l’on puisse nous écouter.

Aidons-nous tous à avancer, pour que l’on puisse nous aider.

Continuons ce combat ensemble, qui nous mènera vers l’espoir,

Pour qu’enfin, tous ils puissent enfin nous croire.

Alors, un jour du 12 Mai, un jour prochain,

Sera pour nous la victoire de notre long combat.

Cet espoir, que l’on a su nourrir hier continuera demain.

Pour qu’enfin le monde, nous reconnaissent comme de vrais  malades. Courage, voilà.

Mai 19 Isabelle Gonet.

Random Posts

Laisser un commentaire