Comité Médical Supérieur

L’autorité dont dépend le fonctionnaire doit informer le Comité médical supérieur de l’appel éventuel d’une décision du comité départemental.

http://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ181007422.html

Avis émis par le comité médical

15e législature

Question écrite n° 07422 de Mme Christine Herzog (Moselle – NI)

publiée dans le JO Sénat du 25/10/2018 – page 5410

Mme Christine Herzog expose à M. le ministre de l’intérieur le cas d’une commune qui vient d’être rendue destinataire d’un avis émis par le comité médical au sujet d’un employé. Lorsque le fonctionnaire territorial concerné conteste la décision du comité médical et demande à la commune de saisir le comité médical supérieur, elle souhaite savoir si la commune est obligée d’effectuer la saisine.

Transmise au Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

Réponse du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

publiée dans le JO Sénat du 17/01/2019 – page 281

Le comité médical supérieur est une instance consultative d’appel des avis rendus en premier ressort par le comité médical départemental ou interdépartemental. En application des articles 5 et 25 du décret n° 87-602 du 30 juillet 1987 pris pour l’application de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale et relatif à l’organisation des comités médicaux, aux conditions d’aptitude physique et au régime des congés de maladie des fonctionnaires territoriaux, le comité médical supérieur, institué auprès du ministre chargé de la santé, peut être appelé, à la demande de l’autorité compétente ou du fonctionnaire concerné, à donner son avis sur les cas litigieux, qui doivent avoir été préalablement examinés en premier ressort par les comités médicaux. Cependant, quel que soit l’auteur du recours, il appartient à l’autorité territoriale d’informer de l’appel le comité médical, qui transmettra alors le dossier médical de l’agent au comité médical supérieur, ainsi que le précise la circulaire du 13 mars 2006 relative à la protection sociale des fonctionnaires territoriaux nommés dans des emplois permanents à temps complet ou à temps non complet contre les risques maladie et accidents de service.

Random Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*