Belgique : Kinésithérapie. Dix huit séances au lieu de 60.

Nous avions été alerté l’année dernière sur cette question pour les belges.

Mais ce qui n’a pas été évoqué et qui est encore plus contraignant pour les fibromyalgiques belges en définitive, c’est que c’est dix huit séances C’EST POUR LA VIE ENTIERE.

 

Une méconnaissance totale des maladies chroniques et des malades.

Sous couvert « de soins de haute qualité » pour toute la population du royaume……

 

C’est méconnaître la maladie chronique en général et la fibromyalgie en particulier.

 

Cette technique impose des précautions, et pour le spécialiste concerné de bien comprendre la spécificité de la douleur et de l’effort physique pour le malade. Mais vous êtes beaucoup à vous dire soulagés et mieux après ces séances.

C’est à notre sens une perte de chance pour les malades de conserver souplesse et mieux être. Et d’être en meilleure santé.

Au risque sinon de vous retrouver dans un contexte compliqué dans le cadre d’une activité physique adaptée.

Nous tenions à vous communiquer ces éléments car beaucoup de ressortissants de ce voisin pays nous lisent.

La fibromyalgie est véritablement un combat, être malade n’est pas voulu, et chaque jour apporte son lot de souffrances, mais il faut aussi encore et toujours se battre pour l’obtention de soins de qualité, et pour une prise en charge à la hauteur du problème.

Maryam62 / Pixabay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://rm.coe.int/090000168077c01d

 

47ème Rapport

Présenté conformément aux dispositions de l’article 74 du Code européen de sécurité sociale tel que modifié par le Protocole pour la période du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017, par le Gouvernement de la Belgique, sur les mesures prises pour porter effet aux dispositions du Code européen de sécurité sociale tel que modifié par le Protocole additionnel.

 

 Ligne d’action 4 : des initiatives spécifiques des différentes autorités.

Ce plan vise à développer, dans un contexte de neutralité budgétaire, des soins de haute qualité pour tous les patients tout en améliorant l’état de santé de la population dans son ensemble. Pour atteindre ce triple objectif, le système des soins de santé en faveur des malades chroniques doit être transformé en vue de le rendre plus intégré et davantage centré sur le patient.

pour les patients atteints du Syndrome de fatigue chronique et de fibromyalgie

17 OCTOBRE 2016 –Arrêté royal modifiant l’article 7 de l’annexe à l’arrêté royal du 14 septembre 1984 établissant la nomenclature des prestations de santé en matière d’assurance obligatoire soins de santé et indemnités (M.B. 7 décembre 2016)

25 NOVEMBRE 2016 – Arrêté royal modifiant l’arrêté royal du 23 mars 1982 portant fixation de l’intervention personnelle des bénéficiaires ou de l’intervention de l’assurance soins de santé dans les honoraires pour certaines prestations (M.B. 7 décembre 2016)

A partir du 1er janvier 2017, les patients atteints du syndrome de fatigue chronique ou de fibromyalgie peuvent désormais bénéficier d’un maximum de 18 séances de kinésithérapie d’une durée globale moyenne de 45 minutes en lieu et place d’un traitement de 60 séances, renouvelable, en liste « Fb » (liste F chronique). De plus, ce traitement n’est désormais possible qu’une seule fois dans l’historique du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*