Scutoïde. Quand la science se remet en question.

geralt / Pixabay

On nous dit souvent ou on reproche que la science n’avance pas.

Si l’on parle de fibromyalgie, certes, cette impression parait vraie. Nous assistons depuis des dizaines d’années à des études comportementales, psycho-sociologiques, démontrant à l’envie la part dépressive du malade fibromyalgique, un peu trop douillet, casanier, défaitiste et refusant de se remettre en question.

La science a parlé et on passe à autre chose.

Certes, quelques recherches permirent  le recyclage pour la grande joie des actionnaires de certains laboratoires de molécules utilisées auparavant autrement. Et gageons que les essais d’utilisations nouvelles de molécules anciennes vont perdurer. Il y a trop d’argent à fabriquer avec les lobbys ad hoc.

Mais de la recherche pure, pour la fibromyalgie, pour comprendre ou trouver un remède, que nenni.  (encore que ce ne soit ps tout à fait vrai et heureusement mais chut…..mais c’est trop peu).

 

Cependant, la recherche scientifique n’est pas linéaire. Et surtout pas prévisible.

Et la recherche c’est d’abord ne jamais rien prendre pour acquis. Et remettre son ouvrage sur le tapis.

Actuellement nous n’avons pas beaucoup d’espoir. Aujourd’hui. Mais demain, une découverte sans précédent arrivera. Et la lumière pour vous surgira.

 

Mais sachez que la recherche avance et progresse. Tous les jours. Car même si la recherche est axée aujourd’hui sur la vitesse et la fabrication de brevets commerciaux, il existe par la force des choses des découvertes extraordinaires issues de la recherche fondamentale ou même de la recherche à but commercial (le parfait exemple fut le teflon de la conquête spatiale et pour les ailes du concorde qui recouvre sous forme de tefal vos poêles anti adhésives ).

La recherche avance grâce à des passionnés. Ou par hasard. Mais aussi aujourd’hui grâce à la force des nouveaux ordinateurs et des intelligences artificielles.

 

Et c’est pourquoi aujourd’hui le «  » fait son apparition. Rien de moins qu’une nouvelle forme géométrique qui permet à certaines cellules ( les cellules épithéliales) essentielles qui tapissent peau et organes de s’étirer ou se courber. La meilleure approche pour visualiser cette forme serait un cube ou une pyramide tordue.

 

image appartenant à l’université de Séville.

Cette découverte est énorme. Les conséquences futures ne sont pas encore clairement évaluables mais fort prometteuses.

Et je crois (et j’espère) que ce sera pour vous fibromyalgiques, mais aussi pour tant d’autres (et je pense en particulier aux malades atteints par le syndrome d’EhlersDanlos) une promesse d’un futur meilleur.

En tout cas, voici la preuve irréfutable que grâce à de nouveaux outils mais aussi de nouvelles idées de recherche la science avance. Et gagne.

Dommage que l’humanité, elle …….je suis moins optimiste mais espérons.

En tout cas, battez vous. La science avance, vous aussi, avec nous.

 

 

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2018-07/uos-eca072618.php

  • Invisible la fibromyalgie ? Non et nous le prouvons!

    Laure m’a demandé de reprendre ces derniers articles. Nous avons conscience que le regard sur la fibromyalgie évolue, mais il […]

  • Osez !

    S’il y a vraiment une certitude que j’ai en moi au fil des années, c’est qu’avec la fibromyalgie, je ne […]

  • A quand le cannabis thérapeutique pour les fibros bon sang ?

    Le cannabis thérapeutique. L’Allemagne vient de le légaliser le 19 janvier 2017.   http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/medicaments/cannabis-therapeutique/l-allemagne-legalise-le-cannabis-therapeutique_21377.html L’Allemagne rejoint ainsi les rangs des […]

  • Difficile d’être un bon médecin.

      Ma contribution à un article de ce blog : http://docteurdu16.blogspot.fr/2012/10/lundi-15-octobre-toute-la-journee-la.html qui décrit une journée « normale » d’un généraliste. J’aime bien […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*