Francois

Il existe des meneurs d’hommes. Des gens au charisme si fort qu’on les écoute et les suit.

 

 

Nous étions 10 ou 11 devant le ministère de la Santé cette année-là le 12 mai 2014. Le temps n’était pas de la partie et pourtant nous étions motivés, et frigorifiés et bien seuls.

 

Mais il y avait François sur son fauteuil roulant. Il était partout à discuter avec l’un ou l’autre, à raviver notre énergie, il était sur tous les fronts et ne sentait ni le froid ni le vent ni la pluie.

 

Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre que François c’était du vif-argent. De ce grand corps que le fauteuil ne pouvait masquer se dégageait une énergie incroyable. Et ce sourire, ce sourire si communicatif, ce sourire et cet enthousiasme et des yeux, des yeux magnifiques qui avaient réponse à tout. Ce n’est pas peu dire qu’il me fit ce jour là une forte impression. Les membres de son association étaient conquis, déjà, depuis longtemps, eux.. et moi aussi, je le fus. Il a fait ce jour-là aussi forte impression au ministère. Sa pétition il avait envie de la porter, il avait envie d’en parler et il ne s’est pas gêné. François c’était quelqu’un. Quand il parlait on l’écoutait et à la direction générale de la santé on l’a écouté.

 

François je ne t’ai vu qu’une fois mais tu as changé ma façon de voir les choses. Tu m’as donné la force de continuer pour VOUS, pour vous tous les fibromyalgiques malades, pour tous invisibles, ces personnes qui n’intéressent personne. C’est grâce à TOI si je continue, c’est grâce à toi François si demain la fibromyalgie sera reconnue comme une maladie. Il faudra sans doute encore longtemps mais d’ores et déjà si elle est reconnue un jour et elle sera reconnue un jour ce sera grâce à toi pour beaucoup.

 

François tu me manques, tu me manquais déjà à la dissolution de ton association et les rares contacts de nos mails interposés.

 

A la dissolution si rapide de ton association tu as souhaité que l’argent soit donné à fibromyalgies.Fr. Tu cotisais largement chaque année pour le fonctionnement de fibromyalgies.Fr et tu n’as jamais cessé de nous soutenir, et de nous aider même de loin car tu croyais à ce combat. Tu le savais nécessaire et important.

 

François tu m’as fait comprendre que je ne pouvais pas arrêter alors même que nous n’étions que 10.

Tu m’as fait comprendre qu’il était important de continuer pour vous tous.

François encore une fois tu me manques. Tu me manques depuis longtemps même si aujourd’hui je t’espère enfin en paix. Ta vie n’a pas été facile même si j’en sais peu sur toi car tu étais discret sur toi-même et tu te consacrais d’abord aux autres avant de penser à toi. François mon ami….

 

J’espère l’avoir été…..tu nous manques.

 

 

 

 

 

Nb. François n’est pas décédé à cause de la fibromyalgie en particulier.

 

Il était membre d’honneur de notre association.

 

 

L’équipe se joint à moi pour présenter toutes nos condoléances à sa famille dont nous fîmes aussi connaissance ce jour là. Ils avaient tenus à l’accompagner.

Un 12 mai main dans la main.

Merci François !

 

One thought on “Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.