A la suite de son témoignage notre amie Sandrine écrit à son député.

Bonjour Monsieur Ruffin.

Je me permets de vous dire un très grand merci pour votre soutien auprès des soignants et de votre implication pour nous venir en aide.

Je suis également reconnaissante pour votre combat pour le burn out qui frappe notre profession mais pas que.

Je me permets également de vous demander votre aide pour le combat que nous menons depuis des années :  « la fibromyalgie  » cette maladie dont personne ne veut entendre parler. Nous avons besoin de sortir de l’ombre et à dire vrai nous n’en pouvons plus de ce mal qui nous ronge.

Plusieurs de vos confrères députés nous soutiennent et essaient tant bien que mal de nous aider, mais le gouvernement reste sur ses positions, en attendant des malades mettent fins à leur jours, ne supportant plus de vivre au quotidien dans des douleurs insoutenables.

Nous perdons nos emplois, nos familles, notre dignité et nos ressources pour vivre décemment. Les mdph nous boudent et refusent nos dossiers, nous sommes démunis et continuons à subir l’errance médicale .

Je comprends bien que vous avez divers combats à mener mais c’est surtout un appel à l’aide que je vous envoie nous sommes fatigués de nous battre, épuisés de devoir sans cesse nous justifier,.

Mr Viala connait bien le problème mais nous avons besoin de plus de monde pour nous soutenir et faire en sorte que le gouvernement accepte la reconnaissance de la maladie et les moyens de vivre dignement. Nous avons besoin de chercheurs pour trouver le traitement qui fera en sorte de retrouver nos vies d’avant.

Merci Mr Ruffin.

 

 

 

 

 

Sandrine travaille dans le domaine de la santé.

 

Et si vous faisiez de même? Ecrivez aux politiques, parlez de vous et de l’association, envoyez nous une copie et la réponse s’il y en a une. Partagez vos requêtes et demandes individuelles, ne le faites plus en solitaire. Organisons  une collaboration et une veille pour être plus forts ensemble.

Agissez, écrivez. donnons nous les moyens d’être visibles.

Merci Sandrine.

 

Pour écrire au député       francois.ruffin@assemblee-nationale.fr

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA722142

2 thoughts on “A la suite de son témoignage notre amie Sandrine écrit à son député.

  1. De tout cœur av vous je Maine ĺe même combat c très dure de vivre av ca car personne ne nous comprends pas de traitement on n ai jamais soulagé tjrs des nouvelles douleur et personne pour nous écoute je comprends pas car dans certain pays c reconnu pk pas la France il attendre koi!!!!! Courage a vous tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*