Yves De Koninck scientifique canadien, travaille sur la douleur chronique. Il nous parle de la KCC2

Il était le 7 juin en Suisse pour proposer de nouvelles pistes de prise en charges des douleurs chroniques, et évoque la fibromyalgie.

Il travaille sur la douleur chronique depuis plus de vingt ans……

Il enfonce quelques portes et remet les pendules à l’heure.

https://www.letemps.ch/sciences/2017/06/05/douleur

Grâce à de nouvelles technologies permettant de sonder le cerveau plus en profondeur, nous avons pu observer que la douleur chronique était due à un dysfonctionnement du système nerveux. Le cerveau n’a alors plus la possibilité de contrôler et d’inhiber un signal douloureux.

 

Ce phénomène est également observable dans les cas de fibromyalgie, un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps. Ces patients ne sont pas plus sensibles que d’autres, ils ont tout simplement perdu la capacité à réprimer la douleur.

 

Ce dysfonctionnement serait dû à la perte d’une protéine bien particulière, la , fondamentale dans notre capacité à inhiber la douleur…

la KCC2 : (d’autres chercheurs étudient ses interactions en France en particulier mais nous n’avons pas trouvé de publications récentes)

https://www.medecinesciences.org/en/articles/medsci/full_html/2014/06/medsci20143005p514/medsci20143005p514.html

 

Pour le chercheur la prégabalgine n’est efficace que pour environ 40% des patients ….., la morphine peut entraîner une hypersensibilité à la douleur……

Il étudie la lumière pour générer une analgésie ( nous n’avons pas suffisamment d’informations, si ce n’est que c’est encore au stade la recherche sur les rats).

Un signal lumineux pour refréner la douleur !

 

 

 

  • Mais il est aussi partie prenante quand il s’agit de sevrage à la morphine ou au Fentanyl :

https://neurophotonics.ca/fr/entrevue-recente-avec-yves-de-koninck-dans-le-soleil-sur-des-decouvertes-recentes-sur-les-mecanismes

 

http://www.chrcrm.org/fr/rotm/dr-yves-de-koninck

C’est une épidémie silencieuse que la société ne reconnaît pas

« Plusieurs syndromes de la douleur chronique ne sont pas pris en charge adéquatement, dit le Dr De Koninck. L’élimination complète de la douleur est rarement réalisée et l’incidence des effets secondaires invalidants demeure très élevée. »

 

Le Dr De Koninck a compris que le processus inflammatoire produit non pas un, mais une cascade d’évènements entraînant l’élimination du contrôle inhibiteur des neurones qui transmettent les signaux de la douleur au cerveau. Plus étonnant encore, il a découvert que l’élimination de ce contrôle est dû à la défectuosité d’une seule protéine, la KCC2, qui fait réagir incorrectement, et de façon exacerbée, les neurones transmetteurs de la douleur – il en résulte un signal que le cerveau interprète à tort comme de la douleur alors que normalement il ne devrait pas.

« Nos découvertes soutiennent l’idée que la douleur chronique est le résultat d’un dysfonctionnement du système nerveux central », explique Dr De Koninck. Ceci représente un changement de paradigme par rapport à une vision antérieure voulant que la douleur ne soit qu’un signal d’alarme conséquent à un autre problème et non un problème en soit. « Avec cette connaissance, dit De Koninck, nous assistons à un changement dans le système de santé, dans la prise en charge des soins de santé, et dans l’approche de l’industrie pharmaceutique face à la douleur. »

L’objectif du  Dr De Koninck.

« La douleur chronique est une épidémie silencieuse, dévastatrice et invalidante, dit le Dr De Koninck. Les médecins et les patients ont désespérément besoin de plus de connaissance et d’options thérapeutiques, et mon objectif est d’assurer que le Réseau puisse fournir l’un et l’autre. »

https://youtu.be/axxVOaKitWU

2 thoughts on “Yves De Koninck scientifique canadien, travaille sur la douleur chronique. Il nous parle de la KCC2

  1. Fibro depuis 2009, avant ça je n’étais pas douillette du tout.
    A tel point que j’ai accouché 2 fois sans péridurale et sans aucune douleur. Je ne sentais pas les contractions. Les sages femmes n’avaient jamais vu ça. J’étais debout dans la salle de naissance jusqu’à ce que je dise : c’est bon il est là. Et hop …
    Je n’avais pas besoin d’anesthésie chez le dentiste. Il le savait. Mais lorsque j’ai dû aller chez un autre dentiste, il ne voulait pas intervenir. J’ai dû insister. Il a travaillé sur la gencive sans souci et n’en revenait pas.
    Et maintenant je ne suis que douleurs partout.
    Pourquoi un tel changement ?

    1. Très bonne question. La réponse est complexe, j’ai déjà vu ce parcours. Il y a un véritable dérèglement du corps, parce que les signaux reçus par le cerveau ne sont plus les bons ?

      En tout cas, on cherche, même si en France, nous avons peu d’informations sur cette recherche, mais on cherche au niveau mondial.

      Bien sur les résultats ne sont pas encore là, mais la fibromyalgie est maintenant une maladie établie, mondialement. Et bientôt en France.

      Amitiés, bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*