Aller à…
RSS Feed

Reconnaissance de l’optométrie : c’est non….mais ce n’est pas pour autant une bonne nouvelle.


photoL’ophtalmologie, depuis plus de trente années, souffre d’un déficit organisé de spécialistes.

Nous avons profité de la réponse de la ministre de la santé à une question de Monsieur le sénateur Antoine Lefèvre concernant la reconnaissance de l’optométrie pour lui adresser ce mail  :

 

Monsieur le sénateur,
Votre question sur l’ n° 11669 :
Vous affirmez que les ophtalmologistes plaident pour redistribuer une partie de leurs tâches aux orthoptistes.
Ne croyez vous pas qu’il s’agit en fait de nier une profession pourtant particulièrement nécessaire dont on a vu la déliquescence organisée depuis une trentaine d’années?
Je suis très surpris par lé réponse de la ministre qui indique que l’ vérifiera la prescription et donnera son aval en quelques jours.
Et j’y vois une quasi impossibilité. Actuellement, et vous le savez certainement, une visite normale se passe en guère plus de 10 minutes.
Il est hautement probable que au vu de l’ examen par l’, le professionnel se contentera d’une validation de principe, sans vraie possibilité d’expertise.
Je me permets de vous indiquer ces doutes, car l’association que je représente est impliquée dans les troubles de la .
La fibromyalgie, vous le savez sans doute vu le nombre de questions posées dans les deux assemblées par les parlementaires, est une maladie douloureuse et invalidante, épuisante.
Elle est aussi, la plupart du temps, accompagnée de divers symptômes très handicapants, bien qu non mortels.
La vison peut ainsi être atteinte, et ce de façon excessivement importante, par une baisse très rapide (quelquefois quelques jours) qui impose de pouvoir bénéficier de l’avis d’un spécialiste immédiatement.
Les délais actuels sont effectivement incompatibles avec des diagnostics et des soins de qualité.
Nous ne pouvons nous satisfaire de la réponse de la ministre.
Aussi, nous vous demandons d’intervenir afin que soit pris en compte de façon plus active ces délais d’attente, dus au manque de professionnels, et à une volonté politique dont le numérus clausus fut le fer de lance.
Les personnes atteintes de fibromyalgie ont un fort besoin de ressources médicales, dont le médecin traitant est coordinateur, mais ou les spécialistes ont très souvent fortement leur part.
Aussi, les déserts médicaux, les temps d’attente interminables, sur l’ensemble du territoire (et c’est vrai pour la plupart des spécialités, mais aussi aujourd’hui pour les généralistes qui en arrivent souvent à ne plus vouloir prendre de nouveaux clients) sont une inquiétude forte pour des personnes dont la fibromyalgie handicape fortement la vie, et qui, s’ils n’ont pas forcément besoin de soins très lourds techniquement la plupart du temps, ont un essentiel besoin d’avis médicaux éclairés, ou l’expérience et la la formation permanente, théorique et sur le terrain sont d’un grand secours afin de porter des diagnostics difficiles du fait de l’ensemble des facteurs que cette maladie génère.
 
Voila, Monsieur le sénateur, les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance.
 
Nous vous prions d’agrée, Monsieur le sénateur, l’expression de notre haute considération.
 
 
Bruno Delferrière.
 
Ps : dans les prochains jours nous demanderons au président de la république et aux services de santé une réévaluation du rapport de la Has de 2010 sur la fibromyalgie dont je vous joins le lien :
 
 
Nous espérons votre soutien, ainsi que celui de vos éminents collègues.
Et la question du sénateur et la réponse de la ministre:

Reconnaissance de l’optométrie

14e législature

Question écrite n° 11669 de M. Antoine Lefèvre (Aisne – UMP)

publiée dans le JO Sénat du 15/05/2014 – page 1103

Rappelle la question 05520

M. Antoine Lefèvre rappelle à Mme la ministre des affaires sociales et de la santé les termes de sa question n°05520 posée le 28/03/2013 sous le titre : ” Reconnaissance de l’optométrie “, qui n’a pas obtenu de réponse à ce jour, alors même qu’une récente étude montre l’importance des délais (180 jours en moyenne) pour obtenir une rendez-vous chez un ophtalmologiste et que ces derniers plaident pour une plus grande délégation d’une partie de leurs taches aux orthoptistes.

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 28/08/2014 – page 1985

La densité d’ophtalmologistes en France, qui est actuellement de 9 ophtalmologistes pour 100 000 habitants, varie du simple au double selon les régions, ce qui pose effectivement dans certains territoires des difficultés d’accès aux soins. À cela s’ajoute le fait que l’allongement de la durée de vie accroît les besoins de soins des populations. Face à cette situation, plusieurs types de mesures ont d’ores et déjà été prises par les pouvoirs publics. Certaines mesures portent sur le rôle des professionnels de santé de la filière de soins ophtalmologiques : le champ de compétences des opticiens lunetiers a ainsi été élargi dans le cadre de l’adaptation de la prescription médicale en cas de renouvellement de ; il en est de même pour les orthoptistes avec la réalisation d’examens spécifiques de la vision sur prescription médicale. Le Gouvernement entend s’appuyer sur le développement des coopérations entre professionnels de santé pour que chacun soit mobilisé sur son cœur de métier et optimiser ainsi l’utilisation des ressources médicales. Les ophtalmologistes sont prêts à déléguer des tâches aux orthoptistes ou aux opticiens. Ainsi des protocoles de coopération ont été élaborés avec le soutien de l’Académie française d’ophtalmologie, des syndicats médicaux et des syndicats orthoptistes, qui ont pour ambition d’améliorer l’accès aux soins grâce à une meilleure répartition des rôles entre ces professionnels de santé. Ces nouveaux modes d’organisation et de compétences permettent de libérer du temps médical et de réduire les délais d’attente des patients pour une consultation. Concrètement, après examen par l’orthoptiste, un contrôle du dossier du patient par le médecin ophtalmologiste est réalisé ; celui-ci adresse ensuite l’ordonnance de renouvellement dans un délai de quelques jours. Ce dispositif réduit les délais de rendez-vous pour les patients ayant besoin d’un renouvellement de lunettes et améliore les délais de prise en charge par un ophtalmologiste, en permettant à ce spécialiste de se consacrer aux patients dont la santé nécessite des soins plus complexes. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a renforcé le déploiement de ces nouveaux de mode de coopération entre professionnels, en facilitant le financement de ce type de projets. La création d’une nouvelle profession, telle que celle des optométristes, n’est pas envisagée par le Gouvernement. D’autres mesures portent sur les effectifs ; elles se situent dans le champ de la formation initiale : répartition quinquennale des postes d’internes par spécialité et par région, contrat d’engagement de service public () ou encore répartition des postes d’assistants spécialistes. Ces actions visent à améliorer la répartition des médecins entre les différentes spécialités et régions, mais également à fidéliser de jeunes professionnels dans des régions et lieux d’exercice qui connaissent des difficultés d’accès aux soins. Ainsi, l’arrêté du 1er juillet 2013 prévoit que 697 postes d’internes en ophtalmologie soient ouverts pour la période 2013-2017, dont 130 au titre de l’année universitaire 2013-2014, soit une augmentation de 23 % par rapport à l’année universitaire 2010-2011. L’ensemble des postes ouverts en ophtalmologie sont pourvus chaque année.

Forcément ! Il serait curieux que ce ne soit pas le cas non?

 

Mots clés: , , , , , , , , ,

2 Réponses “Reconnaissance de l’optométrie : c’est non….mais ce n’est pas pour autant une bonne nouvelle.”

  1. dimanche, 7 septembre, 2014 à 11 h 43 min

    Quelle est la question posée sur le rapport de l’HAS ?

    • Fibromyalgies.fr dimanche, 7 septembre, 2014 à 15 h 03 min

      “Il n’y a pas une question, mais une “évaluation cadrage” de la fibromyalgie. Qui insiste sur la partie “mentale”. Et ne permet absolument pas de donner un semblant de direction aux médecins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Fibromyalgies.fr

AVERTISSEMENT

NOUS NE SOMMES PAS MEDECINS.

LES INFORMATIONS CONTENUES SUR CET ESPACE LE SONT POUR VOUS APPORTER DES INFORMATIONS. AUCUNE PROPOSITION NE DOIT ETRE FAITE POUR VOUS GUERIR OU VOUS SOULAGER SANS L'AVIS DU CORPS MEDICAL. RAPPROCHEZ VOUS DE VOTRE MEDECIN TRAITANT POUR TOUTE QUESTION MEDICALE VOUS CONCERNANT.

LES AVIS EMIS SUR CE SITE N'ENGAGENT QUE LEURS AUTEURS.

RESPONSABLE EDITORIAL - BRUNO DELFERRIERE - Association FIBROMYALGIES.FR - Maison des arts et de la vie associative - Parc des loisirs Roger-Menu - 51200 EPERNAY

06 80 10 82 85

Courriel : fibromyalgies.fr@gmail.com

TOUS LES COMMENTAIRES SUR CE SITE SONT MODERES. NOUS VOUS INFORMONS ENFIN QUE CE SITE N'UTILISE PAS DE COOKIE

css.php
Translate »
Popups Powered By : XYZScripts.com