Opiacés, douleurs et mythes

Une excellente mise à jour et de très bonnes explications pour une éducation des patients mais aussi des médecins.

 

Ou il est affirmé que

  • on n’est pas fou parce qu’on prend des médicaments contre la douleur, mais que l’on peut avoir besoin de soutien psychologique à cause de la douleur.
  • que les malades douloureux chroniques qui se soignent aux ne sont ps des drogués et ne revendent pas leurs médicaments et n’ont pas plus de risques que d’autres de faire une overdose; il faut simplement un réel suivi.
  • qu’il est dommage que par peur de l’opprobre sociale, certains (près de 26 % n’utiliseraient pas ces médicaments pour se soulager.
  • Que malheureusement d’autres techniques pour être soulagés existent, mais ne sont pas remboursées et coûteraient pourtant sans doute moins cher…
  • Enfin il faut accompagner socialement ces malades obligés de prendre ces médicaments, avec un travail à faire du côté des employeurs ou des pouvoirs publics.

Et cela se passe …….

 

 

 

 

AU CANADA !!!!!!!!!second pays pour la consommation de médicaments opiacés dans le monde.

 

Et oui les mêmes questions qu’en France.

 

L’association québécoise de la douleur chronique a fait la un excellent travail.

Si possible, essayez de lire l’ensemble des présentations. Chacune vaut son pesant d’or et devrait vous permettre de répondre à vos détracteurs et d’avancer devant médecins ou autres intervenants.

 

http://www.douleurchronique.org/content_new.asp?node=402

Random Posts

2 thoughts on “Opiacés, douleurs et mythes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*