Le témoignage d’Olivier : un témoignage d’espoir.

Il y a quelques temps m’appelait sur le téléphone de l’association afin de me parler de son mal être, son mal vivre, son désespoir, sa fatigue et les pensées que vous connaissez tous et toutes et qui vous ont effleuré : la tentation suicidaire afin de pallier à une vie de douleurs.

 

Nous avions eu une longue conversation sur sa vie, ses espoirs déçus, la fibromyalgie, le peu de compréhension du corps médical ou de son entourage. Il était désespéré, et je lui ai offert simplement mon écoute.(*)

 

Comme souvent, plus de nouvelles.

Et puis il y a quelques semaines, Olivier voulait m’apporter son témoignage. Et je lui ai promis d’en faire part.

Olivier est devenu une autre personne. Totalement et définitivement.

Oh, il a toujours mal, il se fatigue vite.

Mais il a décidé que ni les douleurs, ni la fatigue n’entraveraient plus sa vie.

Olivier s’est transformé, de par sa propre volonté. Et on l’entend dans sa voix.

Il a décidé que la fibromyalgie ne pourrirait plus sa vie.

Aujourd’hui Olivier fait du sport, (de la lutte !) d’autres sports et gère sa fibromyalgie comme accessoire.

Ce qu’il a appris, cependant, c’est à la gérer, et à ne jamais plus forcer.

Et à profiter de la vie, en la croquant à pleines dents. En s’étonnant chaque jour de la beauté du monde, et d’être présent pour assister au lever du soleil.

Son souhait aujourd’hui est que son témoignage profite à d’autres.

C’est pourquoi nous vous le proposons aujourd’hui 12 mai 2013, journée de la fibromyalgie.

 

Olivier, si tu souhaites continuer à nous raconter ce qui t’arrive de bon dans la vie, ou les conseils que tu veux donner à des personnes en recherche atteintes par la fibromyalgie, cette tribune est la tienne.

La fibromyalgie ne se cache plus aujourd’hui. Parlons en comme Olivier

Apportez vos témoignages et vos demandes sur les pages facebook de l’association.

Bruno,

 

 

 

(*) Nous ne sommes pas médecins, ni gourou. L’association ou ses membres ne donneront jamais de conseils médicaux, ou ne vendront de produits miracles. Nous sommes à l’écoute des malades de la fibromyalgie, et de leurs proches, ou de toutes personne désirant comprendre cette maladie. De plus les lois et l’ordre des médecins l’interdisent formellement.

Random Posts

  • hands-600497_1920 RDV à l’INSERM le 12 MAI 2016 – soyons unis !

    Nous devons nous unir pour être plus forts ! Nous ne pourrons avancer qu’à cette condition. Notre association, Fibromyalgies.fr, suivie […]

  • Actes de radiologies

    Des économies en perspective qui devraient permettre d’économiser 190 millions d’euros. On se moque encore une fois du monde en […]

  • dance-1412144_1920 Un mouvement en marche ?

      Premiers échos de la réunion d’aujourd’hui à l’assemblée de la commission parlementaire sur la fibromyalgie. Les retours qui arrivent […]

  • Notre responsabilité

    La question de M. Rémy Pointereau qui concerne les Investissements médicaux dans les zones sous-dotées mérite que nous soyons attentifs à la question. Si nous […]

2 thoughts on “Le témoignage d’Olivier : un témoignage d’espoir.

  1. Je suis très sensible au témoignage d’Olivier, et, quelque part, je l’admire, et je l’envie !…

    Mais quand tu dis qu’il est devenu une autre personne, néanmoins, je ne crois pas, et j’espère sincèrement que non. Cette fichue maladie nous empêche déjà d’être nous-mêmes, pleinement. Alors quelqu’un d’autre ! Qu’il soit simplement “mieux” que lors de son premier appel, voire “bien”, c’est déjà beaucoup !

    “Totalement”… “Définitivement”… Mêmes remarques, à peu près… Je le lui souhaite de tout coeur, mais peut-on vraiment dire que cet état meilleur est définitif ? On connaît tous tellement de hauts et de bas…

    Je ne veux surtout pas jouer les rabat-joie, non, ce n’est pas mon but, je me contenterai donc de me réjouir avec lui, pour lui, de cette vie meilleure. Et d’espérer que cela lui dure le plus longtemps possible ; et que nous connaissions tous la même amélioration.

    Pour ma part, j’essaie de m’en approcher au maximum, de profiter de la vie et de ses plaisirs, mais il m’arrive trop souvent de devoir jeter l’éponge… je ne parviens pas à considérer la fibro comme un simple accessoire, c’est trop souvent elle qui décide à ma place, malgré la volonté, qui ne me fait pourtant pas défaut !

    En tous cas, c’est un témoignage positif, et ça fait plaisir d’en lire de temps en temps !… Pourvu qu’il y en ait de plus en plus !

    Amitiés

    Pinceaudansant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*