Ostéopathes : contrôler leur formation

Alerté sur les conditions actuelles peu satisfaisantes de l’ de l’ostéopathie en France, le gouvernement souhaite réglementer prochainement ce secteur, beaucoup trop porteur de risques en matière de santé du fait en particulier d’un trop grand nombre d’écoles dont l’ n’est pas toujours satisfaisant.

Nous espérons que ces mesures seront prises rapidement, car une fois encore, c’est le bien être des patients qui est en cause.

Nous vous conseillons donc de bien choisir votre spécialiste (plus facile à dire qu’à faire!).

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ120901784&idtable=q259840|q259847|q260083|q260541|q260637|q260681|q260722|q261035|q261089|q260897&ct=7_14_15_16_17_23_24_25_26_30_32&rch=qb&de=20121201&au=20121207&dp=1+an&radio=deau&date=dateJORep&aff=ar&tri=da&off=20&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn

Formation des ostéopathes professionnels de santé

14 ème législature

Question écrite n° 01784 de M. Francis Delattre (Val-d’Oise – UMP)

publiée dans le JO Sénat du 13/09/2012 – page 1962

M. Francis Delattre attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les incertitudes relatives aux conditions de formation des ostéopathes professionnels de santé, dans la perspective d’une modification de la réglementation de l’ostéopathie (décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 relatif à la formation des ostéopathes et à l’agrément des établissements de formation, décret n° 2011-390 du 12 avril 2011 modifiant l’article 75 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé et décret n° 2011-1120 du 19 septembre 2011 relatif aux agréments des établissements de formation en ostéopathie). Les professionnels de santé, dont les masseurs-kinésithérapeutes, demandent à ce qu’une séparation claire soit établie entre les ostéopathes professionnels de santé et non professionnels de santé et à ce que leur cursus soit spécifique et adapté aux masseurs- kinésithérapeutes suivant en cela les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en la matière qui retient une base de 1 000 heures de formation. C’est pourquoi il lui demande de préciser les intentions du Gouvernement relatives aux conditions d’agrément des instituts de formation en ostéopathie.

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 06/12/2012 – page 2815

Les conditions de formation en ostéopathie, et notamment d’agrément des écoles requièrent toute l’attention du Gouvernement et en particulier celle du ministère des affaires sociales et de la santé. L’augmentation du nombre d’écoles et de professionnels en exercice pose un réel risque en matière de santé. Le secteur de l’ostéopathie s’est considérablement développé ces dernières années et ce, dans des conditions non satisfaisantes. En effet, l’ensemble des acteurs est unanime pour reconnaître que le nombre d’écoles agréées est trop important par rapport aux débouchés professionnels et dénonce des manquements en termes de qualité de l’enseignement que les critères actuels ne permettent pas de prévenir. Le projet de texte élaboré par le précédent Gouvernement ne répond en rien à ces problèmes. Les besoins de l’offre de soins doivent fixer le niveau de qualité requis et réguler le nombre de professionnels. Il est nécessaire de reprendre le travail initié en 2002 d’encadrement d’une pratique qui n’est pas sans risque dès lors qu’elle n’est pas mise en œuvre par un professionnel dûment formé. Ainsi, sur la base du rapport rendu par l’inspection générale des affaires sociales en avril 2010, le Gouvernement va réengager très rapidement un travail sur l’encadrement réglementaire de l’exercice tant sur le volet formation que sur l’encadrement des écoles. Les solutions envisagées devront prendre en compte les attentes des professionnels concernés, professionnels de santé ou non, mais devront avant tout répondre aux exigences de qualité et de sécurité des soins.

 

 

Random Posts

  • Douleur : prise en charge

    Un nouveau document trouvé sur le net. Celui ci n’est disponible que pour les membres à jour de leur cotisation. […]

  • Le désespoir de la souffrance

    Sur la planète de la fibromyalgie, ce n’est pas rose en ce moment.

  • La fondation Apicil

    Cette fondation du groupe Apicil, est l’une des premières à vouloir lutter contre la douleur sous toutes ses formes et […]

  • La douleur au quotidien

    La question de la douleur en France est encore un sujet tabou, même si dans chaque hôpital existe un protocole […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*