René Leriche : un précurseur

La plupart du temps, mes médecins , vos soignants n’ont aucune idée de ce dont vous leur parlez.

La , ils ne peuvent éventuellement que vous croire.Sur vos descriptions, difficiles, ou grâce à des réglettes d’étalonnement, mais toujours par rapport à votre relation des faits, qui est impossible en fait à donner, puisqu’il n’existe pas les mots qu’il faudrait pour faire comprendre votre .

Nous avons découvert dans un petit livre “la douleur, un mal à combattre”  de Thiery Delorme aux éditions découvertes Gallimard, collection sciences, un extrait des cours de Leriche, de 1937.

Nous y avons découvert un professionnel qui enfin attaque la douleur comme une maladie. A part entière.

Et qui, à contre pied de la littérature ou des philosophes qui estiment que la douleur permet de s’améliorer, a démontré pour beaucoup de douleurs des causes physiologiques et non mentales.

Pour lui, la seule douleur supportable est celle des autres. Celui qui souffre ne peut témoigner de sa douleur, incapable de l’exprimer et concentré sur elle.

“La lutte contre la douleur est une usure.Consentir à des souffrances est une sorte de suicide lent”.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Leriche

http://www.vjf.cnrs.fr/histrecmed/pdf/rey-leriche.pdf

http://asso.nordnet.fr/valenciennes-douleur/citationf.htm

pour ceux qui veulent aller plus loin : http://www.biusante.parisdescartes.fr/acad-chirurgie/ememoires/005_2007_6_3_081x095.pdf

Un visionnaire.

Nous tenons à la disposition des personnes qui nous en ferons la demande une copie de ces extraits en 6 pages.

Random Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*