Qutenza(®), que de vertus

Si nous vous parlons aujourd’hui de ce produit, à base de caspaïcine, c’est surtout du fait des commentaires de la Has.

Nous parlons ici de patch, qui, malgré le service médical rendu considéré par la Commission de la transparence peu satisfaisant, est sur le marché.

Le rapport :

 http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2011-01/qutenza_-_ct-8291.pdf

 

 

 

 

QUTENZA (capsaïcine), antalgique local en patch – Synthèse d’avis

On peut lire dans ce rapport :

Les douleurs neuropathiques peuvent être spontanées et associer la survenue d’accès paroxystiques (à type de décharge électriques) à un fond douloureux permanent (à type de sensations de brûlures). Elles peuvent aussi être provoquées. Des troubles sensitifs peuvent leur être associés. Ces douleurs ont un retentissement important (fatigue, anxiété, dépression) à l’origine d’une altération de la qualité de vie. 
La spécialité  a pour objectif le traitement symptomatique des douleurs neuropathiques périphériques (autres que diabétiques).
Mais encore :
Intérêt de santé publique :Compte tenu de leur fréquence et de leur répercussion psychosociale (fatigue, anxiété, dépression) et du retentissement de la  chronique sur la qualité de vie et les activités quotidiennes, le fardeau de santé publique représenté par les douleurs neuropathiques périphériques, d’origine autre que diabétique, peut être considéré comme modéré.  L’amélioration de la prise en charge de la   constitue un besoin de santé publique s’inscrivant dans le cadre de priorités établies (Loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, Plan d’amélioration de la prise en charge de la  2006-2010). Au vu des données disponibles (effet antalgique limité), et en absence de données comparatives par rapport aux alternatives thérapeutiques disponibles, il est difficile de présumer d’un impact de QUTENZA en termes de morbidité (y compris sur la qualité de vie). Par ailleurs, de par ses conditions d’application strictes nécessitant une surveillance médicale du patient de préférence en hôpital de jour pendant l’application et l’utilisation d’antalgiques, la spécialité QUTENZA devrait augmenter le recours au système de santé.  La spécialité QUTENZA ne devrait donc pas apporter  de réponse supplémentaire au besoin de santé publique identifié. En conséquence, en l’état actuel des connaissances  et compte tenu de l’existence d’autres thérapeutiques disponibles à ce jour, il n’est pas attendu d’intérêt de santé publique pour la spécialité QUTENZA.
Alors au niveau du service médical rendu la conclusion parait surprenante : 
4.5. Recommandations de la Commission de la transparence Avis favorable à l'inscription sur la liste des médicaments agréés à l'usage des collectivités et divers services publics.
C'est un peu incompréhensible, mais en tout cas cette douleur périphérique est bien prise en compte.
 Que ce soit au niveau physique, émotionnel ou de qualité de vie.
D'ailleurs la SFETD de la région centre (document pour les abonnés) souhaite une modification de l'avis de la Comission.
 Et pourquoi en ce cas les fibromyalgiques ne seraient pas aussi bien traités et reconnus comme souffrant vraiment ?
 

  • Acariens et aspiration

    Un très bon article sur le combat sans merci que nous menons avec désespoir contre la poussière (n’est ce pas, […]

  • Question écrite de Monsieur le député Joël Giraud

    Une nouvelle question écrite concernant la fibromyalgie.   Nous attendons avec attention la réponse qui sera faite à ces nouvelles […]

  • Pause

    Bonjour à toutes et à tous. Nous sommes désolés de ce long intermède du à des soucis informatiques. Les personnes […]

  • Mise à jour

    Mise à jour des pages sur la Suisse. 12500 rentes supprimées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*