Témoignage de Sylvie

TEMOIGNAGE de Sylvie de Brest. (C)

 

Avec son aimable autorisation. (Reproduction autorisée en citant la source www.fibromyalgies .fr)

 

 

Bonjour je m’appelle Sylvie.

 

J’ai 41 ans, mariée ,3 grands enfants et un petit fils.


Je suis fibro depuis 11 ans.

 


Tout a commencé après un vaccin contre l’hépatite B les muscles qui tremblent !

 

J’étais pourtant contente ; heureuse et comblée par la vie.

 

Après avoir élevé mes enfants j avais décroché un cdd renouvelable dans un hôpital.

 

J’ai tenu 5 jours…..

 

Pourtant j’étais en pleine santé avant….

 

Puis tout s’est enchainé très vite.

 

Mise sous morphine je planais à tout va. Mais les douleurs étaient toujours la, constantes, jour et nuit.

 

Je ne pourrais dire en 11 ans combien de fois j ai changé de traitement. Sur prescription des médecins, qui espéraient sans trop savoir trouver LE remède qui me soulage.

 

J’ai pris 30kg. Est ce que vous imaginez pour une femme ce que cela peut représenter ? En quelques mois, mon corps s’est transformé ; je ne me reconnaissais plus dans le miroir. Encore aujourd’hui il m’est pénible de me regarder.

 

J’étais une femme très active vu que j’ai élevé mes 3 enfants toutes seule ou presque puisque mon mari est militaire et pas souvent a la maison. Mon état physique et ma déchéance (la fatigue m’empêchait de faire le minimum) me dégoutait de tout. Moi qui était si propre, j’en étais arrivé à ne plus faire de ménage, ou si peu. Et pourtant, avant ces évènements, j’étais maniaque de la propreté et du rangement.

 

A cette époque, je suis allée au centre anti douleur.

 

Il y a 10 ans personne ne connaissait la fibro.

 

Je suis passée par tous les examens possibles, j’ai été suivie en hématologie par un professeur d’un hôpital de Brest qui me faisait faire une prise de sang tous les 15 jours, car comme il disait j’étais un bon cas d’étude.

 

Mais je n’ai jamais su pourquoi ! Et je n’ai jamais vu les résultats !

 

J’ai vu : rhumato, neuro, psy qui n’ont servi a rien sinon a me sentir encore plus frustrée par rapport à la fibro.

 

J’ai fait de la sophrologie, du yoga, de la kiné, balneo mais rien n’y fait. Les douleurs persistent.

 

Pour en revenir à mon travail bien sur j’ai du arrêter.

 

J’ai attendu 2 ans et je suis devenue assistante maternelle. J’ai réussi à tenir 3 ans. Mais un jour qui n’était pas fait comme un autre je me suis déplacée une vertèbre et l’enfer a commencé.

 

Je n’avais que 33 ans.

 

Depuis je suis sous traitements plus ou moins lourds, je dirais que ça dépend de l’humeur du médecin.

 

Je suis reconnue handicapée par la Mdph et je touche l’Aah. Ce qui ne couvre même pas mes frais médicaux pour le mois !

 

J’ai rencontré le député de mon canton qui a été à l’écoute mais ne pouvait rien faire : chape de plomb à l’assemblée sur la fm .

 

J’ai écrit au premier ministre, au ministre de la santé, ils m’ont répondu des lettre types avec une annotation « bon rétablissement ». J’étais en fureur…

 

Depuis j’essaie de ne pas trop écouter mes douleurs.

 

J’essaie de vivre même si je le paye très cher des fois, en douleurs et fatigues.

 

Mon credo : ne jamais se laisser abattre.

 

C’est nous les malades, c’est nous qui avons besoin d aide.

 

Alors faites du bruit.

 

Ne restez pas au fond de votre lit à attendre. Tout le monde se fout de nous plus on fera du bruit et plus on sera écouté.

 

Soyez nombreux aujourd’hui dans les manifestations de cette journée du 12 mai 2011, la dix huitième !

 

 

Sylvie.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*