Questions de nos représentants :

http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-99193QE.htm

13ème législature
Question N° : 99194 de M. Jean-Marie Sermier ( Union pour un Mouvement Populaire – Jura ) Question écrite
Ministère interrogé > Travail, emploi et santé Ministère attributaire > Travail, emploi et santé
Rubrique > santé Tête d’analyse > maladies rares Analyse > prise en charge.
Question publiée au JO le : 01/02/2011 page : 890
Texte de la question
M. Jean-Marie Sermier attire l’attention de M. le ministre du travail, de l’emploi et de la santé sur le syndrome fibromyalgique de l’adulte. En juillet 2010, un rapport de la Haute autorité de santé faisait une analyse très fine du syndrome fibromyalgique de l’adulte : réalité du syndrome, émergence du problème, prise en charge médicamenteuse et non médicamenteuse, examen des politiques mises en oeuvre à l’étranger… S’en suivaient un certain nombre de propositions pour une approche plus pragmatique en France. Certaines d’entre elles ont d’ores et déjà été mises en oeuvre, notamment celles relatives à l’approche non médicamenteuse multi professionnelle. Le Gouvernement témoigne ainsi de sa volonté de se saisir du problème et d’apporter des réponses concrètes à 2 500 000 de nos concitoyens touchés par la fibromyalgie. Il souhaiterait qu’il lui précise quelles sont les autres propositions du rapport qu’il ne manquera pas de mettre en oeuvre et selon quel calendrier.

http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-99193QE.htm

13ème législature
Question N° : 99193 de M. Michel Delebarre ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche – Nord ) Question écrite
Ministère interrogé > Travail, emploi et santé Ministère attributaire > Travail, emploi et santé
Rubrique > santé Tête d’analyse > maladies rares Analyse > prise en charge. fibromyalgie
Question publiée au JO le : 01/02/2011 page : 890
Texte de la question
M. Michel Delebarre attire l’attention de M. le ministre du travail, de l’emploi et de la santé sur la reconnaissance de la fibromyalgie, syndrome qui touche environ 3 % de la population française. La longue évolution et l’intensité symptomatique de cette maladie engendrent des conséquences psychologiques, sociales et familiales très difficiles. Les personnes atteintes doivent au mieux réduire, au pire cesser leurs différentes activités. Cette maladie particulièrement invalidante n’est toujours pas inscrite sur la liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique coûteuse. Le patient ne peut donc pas bénéficier d’une exonération du ticket modérateur. Les personnes souffrant de cette maladie bénéficient donc d’une prise en charge difficile, laissé au seul jugement des médecins conseils. Cette situation apparaît difficilement compréhensible à ces malades qui souffrent déjà d’un certain isolement. Il lui demande donc quelles mesures il compte prendre pour inscrire la fibromyalgie sur la liste des affections de longue durée. En outre, il lui demande de bien vouloir étudier la possibilité de mettre en place un centre dédié à la prise en charge de cette maladie sur le littoral dunkerquois.
Texte de la réponse

On va attendre les réponses….

Dans combien de temps ?

Les paris sont ouverts.

  • Mr Yves Bur nous a répondu :

    Monsieur le député Bur nous a répondu, par l’intermédiaire de son assistant. Nous ne sommes pas en accord avec sa […]

  • Un point sur le Sativex

    Nous n’allons pas créer une polémique ici sur l’utilisation de drogues pour soulager les malades chroniques, en particulier de leurs […]

  • Névralgie pudendale

    Un petit mot sur ce site qui traite d’une maladie curieuse la névralgie pudendale. Un article particulièrement touffu traite de […]

  • Rassemblement ! Et que ça saute !

    Bonjour à tous. Dernière ligne droite avant le 12 mai 2015. Un petit mot bref pour vous dire que nous […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*