Le devoir du médecin.

Nous n’avons pas de leçons à donner.

Mais nous sommes révoltés. Et écoeurés.

En l’espace de deux semaines nous avons reçu trois témoignages de membres dont les pathologies n’ont pas été diagnostiquées correctement.

Pour l’une, une maladie diagnostiquée à tort, mais dont seule l’imagination du corps médical en était la cause….

Pour l’autre une maladie facilement identifiable qui a failli provoquer son décès et n’a pas été diagnostiqué…..

Enfin pour une troisième dont nous reprenons le témoignage car il est édifiant (et avec son autorisation) un diagnostic complètement erroné.

Nous sommes effarés par le manque de professionnalisme de certains, le traitement à la volée des patients, les mauvais diagnostics, les erreurs, les spécialistes (….) qui se renvoient les patients.

Une partie du problème vient certainement de la pression de la sécurité sociale, qui sous prétexte de faire des économies, demande à ce que soient évités certains examens ou analyses pourtant peu onéreux, et qui éviteraient souvent ce genre de problèmes. La médecine à l’économie qui est en train de faire des ravages….

Mais quand même….le médecin a une obligation, si ce n’est de résultat, au moins de moyens.

Il parait plus aisé de faire des miracles comme les nouvelles greffes de peau que de diagnostiquer et soigner une maladie pourtant connue.

Alors quand il s’agit de la , on assiste à tout et n’importe quoi.

Si certains médecins renvoient les patients ou refusent de les entendre parler de fibromyalgie, d’autres au contraire saisissent la balle au bond et proclament fibromyalgiques des personnes sans le minimum d’analyse. Ce qui leur permet de se débarrasser de certains patients qui les ennuient, ou d »éviter d’être obligés de reconnaître reconnaître leur ignorance devant certains cas.

Ce qui n’est pas oeuvrer pour la reconnaissance aisée de cette maladie.

Il est obligatoire de prendre des précautions.

Il est malheureux que ce soit aux malades d’effectuer un parcours du combattant nécessaire pour réfuter d’autres diagnostics, d’autres maladies possibles, surtout dans le cas de la fibromyalgie, qui est si proche de tant d’autres maladies dont les symptômes sont souvent identiques ou ressemblants.

Nous avons encore du chemin à parcourir avant d’être reconnus à part entière, pour que la fibromyalgie soit vraiment une maladie connue et reconnue en France et ailleurs.

Mais u’au moins le corps médical fasse son travail et au moins s’informe.

Un médecin contrôle de la sécurité social croit encore que la fibromyalgie est un simple rhumatisme……ce qui n’est plus vrai depuis un certain temps.

Il ne nous faut pas lâcher, et continuer à avancer, ensemble, malgré nos douleurs et notre . Avec nos forces, notre opiniâtreté, notre dynamisme, notre hargne.

Au corps médical de nous suivre, et de nous accompagner, de nous aider.

Trop de médecins ne connaissent pas encore la maladie, et ne savent comment agir, démunis, et surtout peu enclins à chercher ou à comprendre.

A eux nous dédions cet article.

Témoignage de Véronique :


Bonjour Bruno,

Après de nombreuses années à ne s’occuper que de la fibromyalgie, ils viennent seulement de s’aperçevoir que j’avais la sclérose en plaques en dessous.

Nous savons que bien souvent il y a la , mais les médecins quand ont a les 18 points, ils ne tiennent comptent que de cela, et pourtant j’ai le plus gros symptome de la , la , Je leur avais dit que depuis petite je n’avais jamais pu courir, j’avais fait mon propre diagnostic avant de rentrer en rumatho au CHRU de Clermont Ferrand en 99 et j’avais dit à mon mari j’ai bien peur que là le couperet va tomber, et je suis sortie avec le couperet, il y avait des tâches blanchatres sur le premier IRM et c’est le neurologue lui même et l’interne qui me les a montré dans la chambre.

et le soir même l’interne nous a pris à part mon mari et moi pour nous expliquer comment prendre la maladie, etc…….

Mais les douleurs étant toujours présentes en continue là ils m’ont fait voir par un rhumato, un kiné, un staff comme ils appellent ça, on ne se connaissait pas, et c’est un kiné qui a touché les points, et j’avais les 18 points sur 18 et depuis fibro très severes et je n’entendais que cela du CHRU, mais par contre ma généraliste, le kiné de la pisicine de réeducation, ont toujours été convaincus qu’il y avait aussi la SEP et lundi j’avais un rendez vous chez le pneumologue pour mon asthme, j’étais à peine rentré dans son cabinet, il me fait assoire et il me dit que mon diaphragme gauche ne répond pas normalement, il me demande de retourner mes mains pour voir l’interieur, il me dit il y a des parésies, les doigts tremblent, pour moi il n’y a pas de doute, vous avez la SEP, c’était la 3ème fois qu’il me voyait !!!!!!!!

Mon spécialiste du centre anti douleurs de son coté a repris le dossier du CHRU donc à vu le premier IRM, savait aussi pour la optique et avait dit POURQUOI LA NEVRITE OPTIQUE ?
et il m’a demandé de demander à mon ophtalmo qui lui aussi m’avait dit, il y a la SEP, il n’y a pas que la fibromyalgie, de me faire passer un IRM des nerfs optiques à la recherche d’une demyélinasion et de l’encephale, j’y vais donc le 4 octobre.

Je vous dit cela pour une chose, c’est que si il y a SEP et tous les médecins et kinés que j’ai pu avoir me l’ont dit, je traine ça depuis de nombreuses années et sans traitement , le seul traitement que j’ai c’est celui de la fibro, que de temps perdu.

Mon aide à domicile a sa belle soeur qui est fibro mais a la SEP aussi et elle m’a déjà préparé à ce qui va se passer mais elle n’est pas touché aux yeux comme bien souvent les sclérosés, et ce qui me fait le plus peur c’est de ne plus voir, je ne pourrais pas prendre l’interferon, sinon je suis dans le noir tout de suite.

Pourquoi quand je dis au spécialiste du centre anti- que tel médecin ou tel kiné disent il y a la SEP et cela depuis des années, il reste sur le verdict de la fibro ? mot qui ne veut rien dire

Là je commence a en avoir plus que marre, pourquoi le spécialiste ne cherche pas à faire une réunion avec tous les autres qui sont convaincus qu’il y a SEP ? et j’en ai vu des médecins et kinés depuis 99.

Je crois que les médecins s’occupant des fibros, ne cherchent pas plus loin que ça. vous avez les 18 points, une forme très sévère, le siège roulant et c’est tout, ce que disent les autres ils s’en foutent

Je voulais vous mettre au courant de ce qui m’arrive et de la réaction de l’un et de l’autre de tous les médecins et kinés que j’ai pu voir depuis 99 !!!!

C’est pas beau ça ?

Un kiné connait quand même les muscles de la SEP et les muscles de la fibro ? et les autres médecins, il y a des choses qui ne trompent pas

Véronique

  • Certification HonCode

    Pourquoi ce site n’est pas encore certifié HONCode? Actuellement, les bénévoles ont à faire face à de multiples tâches de mise en […]

  • Lupus et fibromyalgie

    La Haute Autorité de Santé vient de publier une mise à jour de son PNDS pour le Lupus systémique. L’objectif […]

  • La prise en compte de la douleur

    Un article au hasard (tiré du journal l’Union) pour montrer que la prise en compte de la douleur est maintenant […]

  • Lamaline (c) remboursée à 15%

    Le Service Médical Rendu : « Le niveau de service médical rendu par une spécialité médicale détermine son degré de prise […]

8 thoughts on “Le devoir du médecin.

  1. c’est scandaleux et je suis de tout coeur avec véronique dont je viens de lire le témoignage. J’ai un cousin qui a la SEP et c’et vrai que la prise en charge peut aider à retarder les symptômes invalidants, que de temps perdus!
    Certains se battent pour se faire reconnaître fibro, d’autres le sont par erreur
    je ne sais plus où j’ai entendu (à une radio) qu’il y aurait environ 15% des gens fibros qui ne le sont pas (soit n’ont « rien » soit ont autre chose) et 15% de fibros qui n’ont pas été identifiés par les médecins consultés.
    c’est énorme!
    Et c’est surtout anormal que ce soit au patient d’insister pour passer des examens.
    Idem une fois le diagnostic de fibro établi, toute nouvelle plainte est due à la fibro. Non, d’autres choses peuvent malheureusement se greffer sur la fibro, pourquoi est-ce à nous, malades, à le dire et insister là dessus? Comme si on voulait à tout prix avoir une maladie supplémentaire.
    ce n’est pas qu’en France, c’est malheureusement pareil chez nous.
    Il serait temps de former nos médecins correctement et de moins insister sur l’inutilité de certains examens pour réduire les coûts de la sécurité sociale… qui au final est quand même perdante!
    Bon courage à tous et toutes….et malheureusement insistez pour que des examens précis soient faits. Le diagnostic de la fibro ne doit être posé qu’en l’absence de toute autre pathologie et pas que sur les 18 points de pression!

    J’ai été longue mais ce genre de situation me met en colère !!

    1. Bonjour Anouchka.

      Et oui il faut insister, et demander à voir un interniste, en France, seule personne à peu près capable d’éliminer d’autres maladies désastreuses.

      Il suffit de le demander à son médecin traitant qui sera trop content de refiler le diagnostic à un autre confrère.

      Amicalement

  2. Ce témoignage ne m’étonne pas du tout puisque je suis actuellement dans un cas un peu pres semblable ! Ma fibro a été diagnostiquée par ma généraliste (selon mes symptômes) et ma rhumato avec les fameux 18 points plus analyses sanguines , il y a de ca deux ans environ. Depuis quelques mois j’ai commencé a avoir des symptômes inflammatoires , douleurs aux sacros , talalgies , inflammation à l’épaule , le tout aggravé la nuit et aux réveils , j’en ai parlé à mes médecins habituels qui ont remit ca sur la fibro.Ma rhumato m’a quand même fait passer une radio des sacros qui ne montrent rien donc elle n’a pas poussé les examens plus loin.Cet été je me suis rendue chez le remplacant de ma généraliste pour de l’inflammation à l’épaule , il m’a fait passer une prise de sang qui a montré une vitesse de sédimentation élevée , signe de maladie inflammatoire , les douleurs nocturnes aux sacros et les talalgies l’ont aussi interpellé car il s’agit de signes typiques de la spondylarthrite ankylosante , une écho du pied va dans ce sens et tout les symptômes aussi , d’après les derniers médecins rencontré il y aurait bien fibro mais 99% de chance pour la SA ! je vois un nouveau rhumato lundi qui doit me prescrire un traitement pour cette pathologie et je passe prochainement une irm pour lever le doute du % restant ! Je précise quand même que celà fait deux ans que je demande une irm qu’on m’a tjr refusé sous prétexte que ce n’était pas indispensable alors que cette examen devrait etre fait automatiquement pour éliminer tout autres pathologies possibles ressemblant à la fibro par ces symptômes.Aujourd’hui je vais mal , je suis en colère , contre les médecins , et contre moi-même , ce qui n’est pas normal ! je m’en veut d’avoir fait confiance a mes 1er médecins !

  3. Merci à Bruno d’avoir pris mon témoignage qui dégage beaucoup de questions et à Anouchka pour sa réponse qui me touche beaucoup et qui a raison sur toute la ligne.
    J’ai vu mon médecin traitant hier soir en larmes, je lui ai dit mais pourquoi tous les médecins qui m’ont vu et les autres qui me voient, les kinés, les spécialistes disent que j’ai la SEP, l’hophtalmo le dit parce que névrite optique, etc… et la réponse fut avant de mettre le diagnostic de la SEP il faut que cela se voit sur un IRM, l’IRM je le passe le 4/10/2010 et je lui ai dit c’ést l’évidence même qu’il va y avoir la preuve vue les poussées qu’il y a eu au niveau des nerfs optiques et le pouquoi de la névrite optique et que là aucun médecin n’a cherché à le savoir.
    Elle m’a répondu qu’il fallait faire les choses dans l’ordre et que pour finir pour moi c’était l’ophtalmo, j’ai vu un ophtalmo à VANNES en 92 et c’est lui qui a détecté la névrite optique mais n’a pas cherché à savoir le pourquoi. Donc arrivée sur clermont, jej l’ai dit à l’ophtalmo du CHRU qui m’a suivi pendant un bout de temps mais toujours sans chercher à savoir le pourquoi. et à ce moment là je n’avais pas de signe de fibro ou autre.
    mais mes yeux , ma vue baissait à chaque poussée et ces poussées arrivaient n’importe quand avec migraine ophtalmique. il a fallut que je commence à avoir douleurs et fatiguabilité en 99 pour qu’on me pose le premier diagnostic SEP et ensuite comme les douleurs continuaient, pas de rémission, là les 18 points ont été trouvés donc fibro sévère et à partir de là, plus personne ne s’est occupé de la névrite optique, du moins le pourquoi et à laissé tombé le premier diagnstic, avec un premier IRM où il y avait des petites tâches blanchatres, je l’ai vu, le neurologue me les a montré.
    et ensuite les deux IRM que j’ai passé, plus rien, de quoi se poser beaucoup de question et pourquoi mon ophtalmo m’a dit de bien leur répéter le 4/10 surtout n’oublier pas les nerfs optiques, il parait qu’ils ont tendance à oublier certaines choses aux IRM. Ce qui me laisse songeuse, qu’est ce qu’ils nous cachent ? qu’est ce qu’ils ne veulent pas nous dire ? et tout ça peut être pour ne pas aggraver le trou de la sécu ? et en ce qui concerne le trou de la sécu, là je me pose une grosse question qui va peut être vous faire réagir quant à ce fameux trou.
    Je suis à la MSA, donc la sécu des agriculteurs, du personnel de l’administration agricole, vous enlevez tout le monde, les agriculteurs, les eleveurs, les ostréiculteurs, enfin tout ceux qui nous font manger, plus tout le personnel administritif, qu’est ce qui reste ? et bien pas beaucoup de monde, alors pourquoi la MSA n’est pas en déficit et en fin d’année donne une grosse enveloppe à la sécurité sociale, il n’y a pas un gros soucis là, et c’est pareille pour le monde militaire, là aussi ça fait du monde, alors pourquoi la sécu militaire n’est pas en déficit et pourquoi elle aussi donne une enveloppe en fin d’année à la sécu pour reboucher un peu le trou aussi ?

    Pour moi il y a un gros problème à ce niveau, et je me demande à quoi joue le gouvernement avec la santé et le trou de la sécu alors que les autres caisses n’ont pas ce problème et ont autant sinon plus de sociétaires (jargon MSA) Quels sont les ordres donnés aux médecins ? pourquoi nous faire payé certains médicaments même lorsque l’on est pris à 100%, remarque en passant, il y a encore bc de fibros qui ne le sont pas et là je monte au plafond. A quoi joue le gouvernement vraiment ? Hier à LA TV émission sur ALZEIMER, vu le nombre de malades, je me suis mise à parler toute seule, et les fibros, quand est qu’une émission a une heure raisonnable va avoir lieu ? et pendant au moins 2H sinon plus avec de bons intervenants ? je ralais toutes seules.

    Je crois que là j’ai largement dépassé le nombre de caractère préscrit, mais c’est mon coup de gueule sur plusieurs choses où on peut vraiment se poser des questions et ce que je dis je le sais et par la MSA et par mon ex mari qui m’a laissé à cause de la fibro entre autre mais il est gendarme et il m’a expliqué pour leur caisse.

    Mes excuses Bruno mais d’expliquer un peu tout cela va obbligé les lecteurs a se poser de vraies questions sur la façon d’agir des medecins, de faire trainer les choses et le trou de la sécu, pour moi il n’y en a pas, c’est un faux problème pour mieux nous enfoncer, pour mieux aider les autres pays, les caisses sont vides mais ils aident ailleurs, bizarre non ? alors ils nous font le coup de la sécu

    Bon courage à tout le monde, et je vais passer un coup de fil à la MSA, ma généraliste veut que ma voiture soit aménagée de façon à ce que tout soit au volant. Mais bien sur, c’est plus urgent que ça ne l’a été pour me dire ce que j’ai vraiment. a plus tard mes amis

  4. je crois que tout la plupart des fibro se sont posés la question au moins une fois, si la fibro n’était pas l’avant sclérose en plaques.. J’ai un cousin qui en est atteint, j’ai pu voir son évolution, tout les 6 mois environ..
    Pour Christel, ton commentaire m’a donné envie de répondre, je venais juste en touriste lol.
    Pendant ces deux années là, as tu passé un scanner ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*