Avez vous raison de faire la sieste ?

L’une des préoccupations particulière des fibromyalgique c’est dormir.

La  recherche du passerait même avant la .

L’une des caractéristiques, déjà évoqué ici est l’épuisement tel qu’il empêche de dormir.

Plusieurs techniques sont utilisées par les fibromyalgiques avec plus ou moins de bonheur afin de remédier à cet état.

Certains essaient de s’épuiser physiquement en espérant dormir.

D’autres se tournent et retournent dans leur lit, souffrant mille maux physiques, en espérant dormir.

D’autres essaient de dormir dès qu’ils en éprouvent le besoin.

En définitive la solution pourrait venir d’une simple sieste, courte, en milieu de journée, afin de reconstituer les batteries, sans trop dormir cependant pour éviter l’éveil en milieu de nuit.

http://www.lefigaro.fr/sante/2010/04/25/01004-20100425ARTFIG00239-pour-mieux-apprendre-faites-la-sieste-.php

L’article est consacré à l’apprentissage en dormant (merci Le meilleur des mondes de Huxley), mais peut s’avérer utile pour les fibromyalgiques.

Ce qui impose une discipline de vie et une gestion quotidienne.

Un certain nombre d’entre vous liront cet article. Vous nous dites ce que vous faites, vous ?

MaBruetOrka (c)

Random Posts

6 thoughts on “Avez vous raison de faire la sieste ?

  1. bonjour,

    cet article m’interpelle d’autant plus que j’ai fait une courte nuit, à peine 4 heures de sommeil.

    Dans les périodes de ce que j’appelle les “crises de fibromyalgie”, ces moments où les douleurs sont beaucoup plus vives, je dors souvent très peu.. car la douleur est telle que je ne peux m’endormir. Souvent je dors alors 2 h, je me lève au milieu de la nuit, et une ou deux heures plus tard j’essaie de me recoucher pour de nouveau une petite heure de sommeil.

    A ces périodes là , la sieste est primordiale pour moi. De toute façon je n’arrive pas à lutter et je m’endors une petite demi-heure mais assise dans le canapé. Cela me permet alors de recharger mes batteries et de mieux affronter la douleur pour le reste de la journée.

    Hors de ces périodes de “crises” ou de “poussées” , la douleur reste supportable même si elle est toujours présente du matin au soir, ou du soir au matin ….!!!! au choix. J’arrive alors à dormir de 5 à 6 heures d’affilée et avec l’âge, je vais bientôt avoir 46 ans, ce nombre d’heures est bien suffisant. Je ne m’éprouve alors pas le besoin systématique de dormir dans la journée…. Cela dit une sieste d’une petite demi-heure ça ne se refuse pas si j’en ai le temps…!!! et je me sens toujours mieux ensuite. A mon sens le sommeil a une très bonne incidence sur la douleur, et c’est beaucoup plus naturel qu’un médicament.

    Je passerai lire les autres commentaires avec plaisir et intêret.

    Merci à vous pour ce site.

    Amitiés.

  2. Faire la sieste est pibromdiale pour nous, personnes atteintes par la fibromyalgie quand on sait que nous avons de très très mauvaises nuits. Ceux-ci à causes de nos diverses douleurs…
    La sieste est un bienfait mais elle ne nous suffit pas quand nous sommes atteintes d’une grosse fatigue indescriptible.

    Dormir, on ne ferait ue cela tellement on est fatiguée
    mais on est réveillée le plus souvent par les douleurs
    et on ne dort pas trop, c’est-à-dire entre 2 ou “/’ hrs par nuit
    pour certaines….. C’est mon cas, je ne dors que 2 hrs par nut et je n’en peux vr’aiment plus.
    Si cela continue, il faudra me faire hospitaliser !

  3. Faire la sieste est pibromdiale pour nous, personnes atteintes par la fibromyalgie quand on sait que nous avons de très très mauvaises nuits. Ceux-ci à causes de nos diverses douleurs…
    La sieste est un bienfait mais elle ne nous suffit pas quand nous sommes atteintes d’une grosse fatigue indescriptible.

    Dormir, on ne ferait ue cela tellement on est fatiguée
    mais on est réveillée le plus souvent par les douleurs
    et on ne dort pas trop, c’est-à-dire entre 2 ou “/’ hrs par nuit
    pour certaines….. C’est mon cas, je ne dors que 2 hrs par nut et je n’en peux vr’aiment plus.
    Si cela continue, il faudra me faire hospitaliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*