Génériques : nouveaux enjeux

Nous avions fait état de la proposition d’amendement d’un député obligeant les médecins à prescrire d’office les génériques plutôt que le médicament original. (Mr Bur nous avait répondu). Il est à noter que sa présentation de son amendement avait changé dans un article du Figaro depuis.

Aurait il trouvé son idée chez nos voisins suisses ?

En tout cas le combat économique et les luttes des laboratoires fabriquant ces médicaments ne fait que commencer.

D’un côté les Etats qui au nom de l’économie ou de la saine gestion des dépenses de santé rêvent d’un monde générique (et pas seulement pour les médicaments-mais c’est un autre débat), de l’autre des laboratoires qui essaient de faire croire malgré les bénéfices colossaux tirés de la vente des médicaments originaux. Gageons que tractations et réunions tactiques se multiplient depuis quelque temps; mais pas vraiment pour le bien être des malades.

“Les laboratoires augmentent leurs prix, encaissent des profits immenses alors que le reste de l’économie souffre»

En attendant, et c’est particulièrement soulageant, le Sénat a refusé l’amendement du député Bur, en enterrant celui ci. Les praticiens auront le choix de prescrire le médicament de leur choix.

C’est une bataille de gagnée; gageons cependant que le député n’est pas prêt d’enterrer celui ci et reviendra proposer celui ci sous une autre forme, si soucieux de proposer des économies pour diminuer le déficit de la sécurité sociale.

Random Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*