Magali est tombée, une fois de plus

est encore tombée récemment.

Nous ne publierons pas de photos cette fois ci.

Nous sommes inquiets pour son avenir. Nous espérons des avancées rapides dans le domaine de la recherche sur la . Ik nous faut des réponses. C’est urgent, et vital.

7 thoughts on “Magali est tombée, une fois de plus

  1. mais oui il faut que ça avance !
    on en a marre ! celà est du ressort des pouvoirs de la santé de mettre en place des protocoles de prises en charges , de recherche et de suivit d’actions pour soutenir et investir autour de la fibromyalgie !
    nous sommes classés dans des pathologies autres que celle pour laquelle nous sommes reconnue et qui est supérieure car neurologique !!!
    les centres de la douleur sont affectées !
    il existe des cas sévères où les personnes sont marquées de telles douleurs ;
    qu’aujourd’hui elles ne peuvent plus faire face quand au combat injuste auquel on se confronte pour faire entendre nos priorités de survie !
    regardez , écoutez , nous ne pouvons bien souvent même plus nous déplacer ….
    nous sommes reclus de tout bords alors que nous sommes tels des
    survivants de la douleur encore si loin du but ….
    faites avancer les choses pour que
    d’autres encore ne finissent pas six pieds sous terre ,
    parceque la douleur les poussera …

    j’ai bien pensé a magali !
    cette semaine encore ou je me suis battue .
    c’est une femme gaie , qui ne peut nullmennt etre accusé de dépression ou tout autres conneries ! jenny aussi tant d’autres o combien sommes nous a attendre que l’on parle de nous tels que nous sommes des cas sévères peut être
    mais coupable de quoi ?

  2. Bonjour
    Il n’est pas facile en effet d’être pris en compte pour la fibromyalgie. Pour ma part après maints et maints changement de toubib j’ai réussi à décrocher le bon, mais vrai que c’est très dur.
    J’ai été reconnue par la sécurité sociale aussi, mais je vous dis pas à quel stade j’en étais arrivée.
    Lorsque je suis tombée et que je me suis pétée le pied gauche cela a été encore un combat pour me faire reconnaitre auprès de certains du corps médical, j’ai réussi mais je vous dis pas l’énergie qu’il faut y mettre.
    Il nous faut du courage tout le temps et surtout de la ténacité. Ne baissons pas les bras, si nous gagnons une partie nous aidons aussi les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*