Fibromyalgie et psychiatrie

Mon Dieu, préservez-moi des douleurs physiques, je m’arrangerai avec les douleurs morales
Nicolas de CHAMFORT (1741-1794)

“Le site Internet est le nouveau totem de tribus. Mais pour le professionnel, le diagnostic psychiatrique est réducteur. Il entrave le travail psycho-dynamique car nommer c’est réduire et limiter, faire une médecine jivaro. Faut-il dire à une patiente fibromyalgique, que son problème est psychologique ? Et l’envoyer chez le psy au forceps? Nous sommes au cœur d’une alternative : l’interprétation et la proposition peuvent être vécues comme une libération et une ouverture ou comme une intrusion et un inaudible intolérable.”

C’est bien la question : réduire la ou la de la personne à un problème psychologique, c’est refuser de la reconnaitre autrement, dans sa personne et son être, en limitant singulièrement l’entièreté de l’être que représente cette personne malade, atteinte dans sa chair, dans ses chairs, dans ses cellules, dans son être.

Vous pouvez lire une reprise d’un cours Cours Faculté de médecine, Capacité Traitement de la douleur du Dr Fabrice LORIN sur le site de notre amie et partenaire

unelouvecombat.

Random Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*