Médicaments, fibromyalgie, ou les difficultés financières des oubliés de la médecine.

Un nouveau coup porté au porte monnaie des malades en France .

Le nouveau budget de la devrait voir adoptées les mesures suivantes :

ASSURANCE MALADIE
Sécurité sociale : les mesures pour 2010
(15/10/2009)
De nouvelles mesures concernant l’assurance maladie devraient se mettre en place en 2010 : augmentation du forfait hospitalier (participation aux frais d’hospitalisation restant à la charge de l’assuré) passant de 16 à 18 euros, baisse des taux de de 35 % à 15 % pour une centaine de pour lesquels le service médical rendu est jugé faible, lutte contre les arrêts maladie « injustifiés » par des contrôles renforcés, diminution des tarifs de certaines spécialités (radiologie, biologie), baisse de prix sur les demandée aux laboratoires pharmaceutiques. Concernant les retraites, le système de compensation accordée aux mères salariées du privé serait modifié : la majoration globale de 2 ans par enfant serait maintenue, mais, pour répondre à la jurisprudence de la Cour de cassation, cette durée serait partagée entre 4 trimestres accordés aux mères au titre de la grossesse et de la maternité et 4 trimestres supplémentaires accordés au père ou la mère au titre de l’éducation de l’enfant.

C’est ce que prévoit notamment le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2010 présenté en Conseil des ministres mercredi 14 octobre.

Vie-publique.fr »
Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour (…)

Encore une fois, les malades portent sur leurs épaules le train de vie faramineux des années florissantes, et sont le bouc émissaire de l’ensemble du déficit de la sécurité sociale qui n’aura jamais fait que gonfler, de la faute des malades, nous serine t-on. Pourtant dans les années 80, ce déficit devait être rapidement ramené à un niveau acceptable grâce à de nouvelles taxes, qui sont toujours la, malheureusement (et qui elles aussi participent des difficultés financières des malades fibromyalgiques).

Ce budget prévoit en particulier un dé remboursement d’une centaine de nouveaux médicaments, qui s’ajoute aux différents trains précédents de non remboursements ou de baisses de remboursement

« Les dispositifs (plans Durieu en 1991, Weill en 1993 et 1994, Juppé en 1996) mêlent des hausses de cotisations sociales, des déremboursements de médicaments, des hausses du forfait hospitalier, l’affectation de taxe (sur le tabac par exemple) et d’impôt (la CSG), des reprises de la dette du régime dans le budget de l’État. Ce sont les hausses de cotisations et la CSG qui offrent de loin les meilleurs rendements. »

« Il mentionne que, depuis 1997, seize plans de sauvetage de la sécurité sociale ont été mis en oeuvre (en moyenne un tous les dix-huit mois). Aucun, bien évidemment, n’est parvenu à créer un mode durable de régulation efficace et acceptable de nos dépenses de santé. »

Or, les personnes atteintes de , avant leur prise en charge à ce titre (depuis peu de temps d’ailleurs, trop souvent la prise en charge passe par une ald 30 au titre de la dépression ou de rhumatismes) sont grosses consommatrices de soins, de médicaments divers, de médecins, d’analyse, et de divers services hospitaliers et d’examens relativements couteux.

Puis après la reconnaissance de leur fibromyalgie, si la partie examen diminue considérablement, une fois trouvée et affirmée la maladie reconnue, elle sont souvent grosses consommatrices de divers médicaments, à haute doses, mal remboursés souvent, dont anxiolytiques, antidépresseurs,  somnifères et anti douleurs opiacés….et de médicaments dits de confort (quel joli mot pour un médicament et pour un malade) censés soulager leurs divers maux et symptômes consécutifs de la fibromyalgie (rappelons que plus d’une centaine de symptômes sont reconnus pouvoir être développés en sus des deux principaux que sont la et la ).

Or les médicaments dits de confort ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

(il y a même aujourd’hui des génériques non remboursés)…

Ces médicaments dits de confort sont particulièrement importants pour soulager les personnes atteintes de fibromyalgie, à savoir certains dé contractants, des anti nauséeux, anti spasmodiques, anti constipation, anti diarrhéiques, baumes et pommades anti douleurs …pansements, minerves, bandages….ETC

On sait qu’un médicament va être relativement bien accepté par une personne fibromyalgique, et pas du tout par une autre. Le cocktail nécessaire au soulagement (et non la guérison) des personnes atteintes va différer de l’une à l’autre, que ce soit en nombre, en doses, en durée….

Qui plus est, il faut souvent modifier la liste en cours de route, un médicament accepté à un moment provoquant des effets secondaires intolérables à un  autre moment….

C’est pourquoi ces nouveaux dé remboursement, ainsi que les autres mesures ne vont pas aider les personnes atteintes, déjà fortement fragilisées le plus souvent, en invalidité très souvent, avec de maigres ressources qui ne permettent pas de vivre décemment.

Il faut absolument tenir compte de cet état de chose, et faire reconnaitre la fibromyalgie comme une maladie qui doive être prise en charge à 100 %, et pas seulement l’exonération du ticket modérateur.

Il n’est pas normal de devoir payer autant pour ne pas être soigné.

2 thoughts on “Médicaments, fibromyalgie, ou les difficultés financières des oubliés de la médecine.

  1. Oh ceci est important pour les personnes qui ont la fibromyalgie et si tu me le permets, je vais mettre cet article sur mon blog avec ton adresse URL, bien sur.

    Mais tu peux toujours me dire en privé que tu n’es pas d’accord, je n’en ferais pas une maladie 🙂 2 hrs du matin et je suis encore debout mais tout à l’heure, je regardais la TV et je m’endormais presque devant. C’est un de mes fils de 19 ans qui m’a réveillé.

    Bisous et bonne nuit, Jenny

    1. Bonjour Jenny

      Toi tu n’as pas lu les conditions générales. Il doit être affiché quelque part que tout peut être repris avec mention de la source.

      C’est nécessaire. Il faut absolument que l’on parle de la fibromyalgie le plus possible.

      Bisous nono

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*