La puissance économique contre le principe de précaution.

Quand on lit une réponse telle que celle ci, qui traite de l’insecticide , dont on connait les méfaits sur les ruches, et certainement sur notre santé,  on comprend bien que ce qui préoccupe nos dirigeants ce n’est pas la santé , votre santé, notre santé, mais l’argent. Cela m’énerve et m’agace au plus haut point. Heureusement , nous sommes  raisonnables, sinon nous risquerions d’exploser en injures et imprécations.

Alors, qu’est ce que quelques fibromyalgiques (4% de la population au minimum quand même) peuvent espérer? Le fibromyalgique se plaint, le fibromyalgique augmente les dépenses da santé, le fibromyalgique est sujet à des arrêts de travail fréquents, et fréquemment renouvelés, le fibromyalgique ne produit quasi rien

Et le fibromyalgique peut difficilement se plaindre,en fait, puisqu’il se déplace difficilement, se réunit peu, et ne constitue pas un ensemble organisé, décimé et détruit par sa maladie qui le ronge.

Occupons nous plutôt de questions qui peuvent rapporter. En refusant de mettre à l’index un soupçonné fortement de dangers assez terrifiants pour l’organisme, on sait eactement de quel côté se placent nos dirigeants.

Mais méfiez vous; rappelez vous l’amiante…..

One thought on “La puissance économique contre le principe de précaution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*