La fibromyalgie, des conséquences économiques importantes; un gachis humain et financier.

« Les conséquences d’une méconnaissance…
Cette maladie, parce que les signes cliniques sont peu caractéristiques, les mécanismes et les critères d’identification controversés ou méconnus, entraîne des examens diagnostiques successifs nombreux, onéreux et sans résultats, des traitements inefficaces ou nocifs, des hospitalisations abusives.
Devant l’impuissance des médecins, même spécialistes, à les soulager, les malades errent d’un à l’autre, à la recherche d’un diagnostic et d’une thérapeutique.
La constitue bien un véritable tant sur le plan humain et médical que social et financier. »

Vous pouvez lire ces constations sur

Un article très compréhensif sur les difficultés rencontrées par les personnes atteintes de fibromyalgie, en but à l’incompréhension des proches et du corps médical, avec des retentissements économiques désastreux, qui pourraient être évités par une meilleure prise en considération de cette maladie.

Le gachis est financier mais aussi humain. C’est un enjeu de société. Une prise en compte des diffciultés, une rreconnaissance réelle de ces difficultés, une approche médicale ouverte et compétente donnerait des résultats en matière de politique de très importants.

La reconnaissance de cette soufrance commence à apparaitre, mais si lentement.

Les soins proposés ne sont que palliatifs, histoire de dire que quelque chose est fait, mais bien souvent innefficaces.

Une approche multidisciplinaire est obligatoire, mais souvent peu proposée.

Les centre anti douleurs sont débordés et impuissants.

Une hygiène de vie, la pratique du sport et des thérapies parallèles (sophrologie, thalasso…) sont souvent indiqués, mais les résultats pour le moment ne sont pas à la hauteur des espérances.

Reste que de plus en plus de personnes ene souffrent et qu’il est urgent de proposer quelque chose.

Un très bon article est disponible sur Wikipédia, l’encyclopédie collaborative.

Le rapport de l’académie de médecine de 2007.

2 thoughts on “La fibromyalgie, des conséquences économiques importantes; un gachis humain et financier.

  1. Je suis incontestablement fibromyalgique : les points douloureux articulaires sont présents, les troubles digestifs, l’insomnie et la fatigue qui en découle, ainsi que l’anxiété engendrée et pour finir : la déprime. J’ai du faire une coloscopie la semaine dernière, on n’a rien trouvé si ce n’est quelques hémoroides. IRM du rectum à prévoir. Douleurs rhumatismales, aucune confirmation biologique après examens sanguins, et radiographie. Plusieurs mois de psychothérapie chez un psy, je me sens toujours autant angoissée. Si on fait le total des frais engendrés par ces examens, la Sécu y perd énormément. Et les patients errent de spécialiste en spécialiste sans trouver de remède efficace ! On nage en plein dans l’absurdité.

    1. Bonjour.

      Un certain nombre d’examens sont cependant nécessaires.

      Mais il faut un chef d’orchestre pour ces examens. L’interniste est le meilleur appui pour pratiquer les bons examens, nécessaires.

      Près de trente pour cent des malades déclarés fibros ne le sont pas, mais ont une autre pathologie non décelée.

      Quant à la psychothérapie, ce n’est pas une science exacte. Il faut du temps; l’essentiel étant d’être en confiance avec le psy qui vous traite afin de pouvoir sortir ce qui peut vous ronger de l’intérieur.

      La déprime n’est pas une fatalité; tous les fibros ne sont pas déprimés. Et tous les déprimés ne sont pas fibros, d’ailleurs.

      Donc faites vos examens, malgré la fatigue et les douleurs.

      J’ai une amie qui a perdu 10 ans de sa vie à tenter de soulager une fibro quand elle avait une fibromyalgie.

      Oui c’est de l’errance, mais nécessaire.

      Amicalement MaBruetOrka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*